La ville promet d’être belle

Notre ville de Romans est une construction riche de 12 siècles. Les succès et crises qui l’ont forgée ne l’ont jamais empêchée de se renouveler. Aujourd’hui dépositaire de votre mandat, la majorité municipale s’emploie, avec vous, à lui redonner ses lettres de noblesse. Cette année a permis la concrétisation de nombreux projets répondant aux exigences complémentaires de l’attractivité et de la satisfaction des usagers.

Sans fondations solides, nulle construction possible. La Mairie a donc effectué un travail de fond sur la question de la sécurité et de l’assainissement des finances publiques. Exit les emprunts toxiques. Les dotations de l’État sont reconduites et notre capacité d’investissement est maintenue grâce au contrôle sans relâche des dépenses.

Les premiers résultats de ces actions portent leurs fruits grâce aussi aux partenariats entre la Ville et les acteurs économiques qui ont permis la création et l’extension de nombreux projets à succès. Citons l’extension de Marques avenue ou les boutiques éphémères qui sont encore au rendez-vous pour célébrer les fêtes en accueillant le Marché de Noël. D’autres projets sont en cours. L’EHPAD et le nouveau Pôle Mère et Enfant seront prêts en 2019. Domitys proposera bientôt 119 logements seniors. Les travaux de restauration du patrimoine et le projet Gar’Is se concrétisent avec l’inauguration du Calvaire des Récollets, l’aménagement des quatre places, le nouveau Champ-de-Mars et en 2018 l’allée nord du Cours Jean-Jaurès.

Romans redevient une terre d’investissement. La satisfaction des usagers y est renforcée par le succès de nouvelles initiatives telles que Allô Mme le Maire ou la boîte à idées numérique. L’offre culturelle et sportive y est abondante. Au cœur du premier département bio de France, Romans valorise les produits du terroir et les savoir-faire locaux.

Signalons que pour les fêtes de Noël, la truffe sera à l’honneur ! Nombre d’activités vous attendent. Commerçants, associations et agents de la Ville redoublent d’efforts pour vous offrir de merveilleux moments de joie et de partage avec vos proches.

La ville promet d’être belle. Toutefois, il est des heures et des nuits où les plus démunis, les plus désunis se sentent seuls au cœur de l’hiver. La fête peut devenir linceul pour les plus seuls. Ne les oublions pas. Une attention particulière s’impose et engage la responsabilité de chacun.

Puisse Noël 2017 nous apporter l’amour et la joie et distribuer à tous ce supplément d’âme, ces gestes du cœur.

Joyeuses fêtes !

Marie-Hélène THORAVAL

Maire de Romans-sur-Isère

Posté dans au Conseil Municipal le 11 décembre 2017 | Commentaire (0)

La gauche en cessation d’activité…

Après tant d’années au pouvoir, disposant des pleins pouvoirs pour mener la politique de développement de la ville de ROMANS qui nous a conduit dans le mur à bien des égards, l’opposition socialiste plurielle aux multiples sensibilités ne parvient toujours pas à délivrer un soupçon de cohérence dans ses propos. Les dissensions internes n’ont d’issues que la critique et une inexorable focalisation sur le Maire. Les années d’expérience pouvaient laisser entendre voire espérer des propositions constructives que la majorité eut été à même de prendre en compte. Malheureusement, il nous est imposé de subir le sempiternel matraquage gauche droite dont nos concitoyens n’ont que faire. On peut s’interroger sur les concentrés fallacieux d’une argumentation pour le moins cocasse. Le raisonnement est somme toute assez simpliste et se décline de la manière suivante : lorsque les actions menées par la majorité s’inscrivent dans le développement à long terme, l’opposition crie au manque de vision qui finalement s’avère être le sien. À l’inverse, lorsqu’une réalisation s’établit dans le court terme, « ce n’est pas de chance », ce projet était prêt mais ils n’ont pu le mettre en œuvre. On ne sait s’il faut considérer cet état d’esprit comme relevant d’une mémoire courte ou de l’amateurisme. Ce qui est certain, la majorité municipale actuelle tient ses engagements et va même au-delà des promesses électorales. Romans est une ville qui revit et gagne en notoriété positive chaque jour. La fréquentation touristique l’a clairement confirmé l’été dernier, la sécurisation de la ville et les aménagements permettent des animations inenvisageables auparavant et, enfin, des finances saines ont permis d’éviter la faillite à laquelle l’ancienne majorité nous conduisait inexorablement.

Posté dans général le 23 novembre 2017 | Commentaire (0)

L’espoir est permis

Le contexte de la vacance commerciale et de la désertification des centres-villes des communes moyennes dépasse largement les frontières nationales. Romans n’échappe pas à cette problématique depuis de nombreuses années avec des situations contrastées entre le centre historique et les boulevards situés sur le haut de la ville. Nombre de Romanais ont en mémoire l’activité commerciale et sa dynamique des années 70, notamment en évoquant la « côte Jacquemart » dans laquelle il est de coutume de dire que les passants et consommateurs « se portaient » tant elle était active. Parallèlement, chacun s’accorde à considérer que le commerce est un élément de vitalité et de construction des centres-villes.

La vitalité des centres urbains est liée à trois facteurs principaux que sont le contexte socio-économique, l’équilibre avec les commerces de périphérie et la qualité de l’environnement.Au regard de ces facteurs déterminants, la majorité municipale a enclenché des actions d’envergure qui sont favorablement accompagnées par les premiers résultats de la relance de l’attractivité depuis trois ans aux cotés des associations de commerçants. La dynamique de l’activité économique du territoire entraine une montée significative de création d’emplois dans un bassin de plus de 90 000 habitants. Les commerces de périphérie n’ont pas connu d’évolutions majeures au-delà d’investissements de rénovation sans conséquences sur les commerces de centre-ville. Parallèlement, l’environnement urbain fait l’objet d’une mutation notoire avec des avancées significatives en termes de sécurité, d’aménagement des espaces et d’animations. De même, les modalités de stationnement à compter de l’année prochaine seront plus simples et moins chères, un atout supplémentaire.

Des moyens conséquents sont engagés pour la revitalisation du centre-ville. De nouvelles ouvertures de commerces sont effectives tant sur les boulevards que dans le centre historique. Les premières opérations de boutiques éphémères initiées par la ville ont convaincu des porteurs de projets de s’installer dans le centre ancien. D’autres ouvertures commerciales sont à venir. J’appelle chacun à encourager ces initiatives, à venir les découvrir et les faire vivre. Le commerce est avant tout l’affaire des commerçants dont le succès est conditionné par une adaptation de l’offre et des services proposés en cohérence avec les attentes et les nouveaux modes de consommation de la clientèle.

C’est ensemble que nous inverserons la tendance avec force, volonté et détermination.

Marie-Hélène THORAVAL

Maire de Romans-sur-Isère

Posté dans au Conseil Municipal, général le 13 novembre 2017 | Commentaire (0)