À la recherche de l’opposition perdue…

L’opposition municipale a la gâchette facile et la critique leste. Ses armes : le raccourci et la rumeur. Prenons l’exemple des dotations scolaires. L’opposition semble s’offusquer d’une diminution soi-disant dramatique pour les élèves romanais. Pourtant si la Ville a fait le choix de revoir deux lignes budgétaires parmi de très nombreuses, elle continue à contribuer largement au développement des écoles et de leurs projets. Ces décisions, pour lesquelles les Directeurs d’école ont été associés depuis mars dernier, sont pleinement justifiées et n’altèreront en rien la qualité du service public offert aux enfants romanais pour la rentrée scolaire prochaine. Par ailleurs, la Ville continue aussi à accompagner et soutenir les écoles dans des domaines qui ne sont pourtant pas de son ressort (école et cinéma, financement des transports pour les sorties, classes découverte, interventions des ETAPS, mise à disposition de la ludothèque pendant le temps scolaire, spectacles de Noël….). Exemple suivant : le projet de l’aménagement des 4 places et la soi-disant absence de concertation avec les commerçants… Quelques points afin de remettre l’église au milieu du village : 4 réunions de concertation, un manager de centre-ville au contact quotidien avec les commerçants, des outils de communication ciblés et pertinents, une surface globale des terrasses qui augmente de 20% sur la place Maurice Faure, une consolidation des marchés du vendredi et du dimanche réalisée en étroite relation avec les délégués des marchés, un renforcement des animations et des événements dans le centre ancien… Sur bien d’autres sujets encore, l’opposition fait montre de sa mauvaise foi. La majorité municipale travaille, propose et fait des choix sur la base des priorités légitimes correspondant à ses engagements envers les Romanais. Du côté de l’opposition municipale, quand il s’agit de contribuer au débat par des propositions concrètes au service des citoyens, le vide s’instaure…

Posté dans au Conseil Municipal le 25 juin 2016 | Commentaire (0)

Effondrement d’un immeuble privé

00h30 : Peu après minuit, ce mercredi 22 juin, un immeuble s’est effondré en bordure du quai Chopin à Romans. Il s’agit d’un immeuble privé. Les services de secours et la police municipale étant déjà sur les lieux ils ont pu procéder aux premières opérations de secours et d’évacuation avant l’effondrement. Une personne est portée disparue. Une cellule de crise est organisée à la Mairie, cette dernière durera tant que nécessaire.

02h00 : Une trentaine d’habitants de l’immeuble concerné et ceux alentours a été évacuée et prise en charge par les services municipaux, en présence de Madame le Maire. Ils ont été accueillis cette nuit à la base Fenestrier où ils pourront rester encore cette nuit et potentiellement jusqu’à dimanche si nécessaire.

2h00 >9h00 : Poursuite des opérations de secours avec l’appui de plusieurs dizaines de pompiers des forces de secours de la Drôme et de l’Ardèche, une vingtaine de policiers municipaux et nationaux ainsi qu’une trentaine d’agents de la Ville de Romans. Poursuite des opérations de déblaiement avec les moyens techniques de la Ville.

9h00 >14h30 : Poursuite des recherches de la personne disparue et des opérations de déblaiement à l’aide d’engins réquisitionnés chez des opérateurs privés et spécialisés.

14h00 : Arrivée sur place d’un expert pour les premières constatations au niveau de l’état des sols.

14h30 : Les opérations de secours sont terminées, la personne recherchée a été retrouvée sans vie. Dans ce drame nous déplorons donc le décès d’une personne et 5 blessés.

16h00 : Arrivée sur les lieux d’un deuxième expert en charge de l’étude du bâtiment effondré.

17h00 : Une cellule psychologique a été mise en place en collaboration avec la Préfecture depuis 17h ce mercredi à l’hôtel de Ville, place Jules Nadi (Salle Varèse) et le CCAS de la Ville de Romans accompagne les habitants sinistrés si besoin.

18h30 : Une centaine de logements était privée d’électricité à cause de l’effondrement de l’immeuble, à cette heure-ci, le courant a été rétabli pour tous.

19h00 : La Municipalité, avec le soutien de la Croix Rouge a mis à disposition des personnes sinistrées des lits, des repas et des nécessaires d’hygiènes à la base Fenestrier.

19h30 : Signature d’un arrêté de pouvoir de police générale du Maire de Romans en attente des constations de nouveaux experts demain. Cet arrêté définit un périmètre de sécurité autour du lieu de l’effondrement et donc, par mesure de précaution, la non-réintégration des riverains voisins concernés dans leur logement.

20h00 : A cette heure, il reste encore 85 foyers privés de gaz.

Puisqu’il y a eu mort d’homme, nous sommes désormais dans le cadre d’une procédure judiciaire et sommes en attente des conclusions des experts pour savoir précisément quels immeubles doivent faire l’objet d’un arrêté de péril imminent et ainsi apprécier le retour possible, ou non, des habitants voisins chez eux.

Posté dans général le 23 juin 2016 | Commentaire (0)

Sécurité - prévention

Depuis 2 ans, l’investissement au profit de la Direction de la Prévention et de la Sécurité Publique (DPSP) de la ville a été particulièrement significatif.

Cela s’est traduit par une réorganisation totale des services en charge de ces thématiques, par le recrutement de professionnels et le renforcement des partenariats avec l’Etat.

Initialement composée de 27 agents, la DPSP comprend désormais prés de 70 personnes ; c’est l’effectif dévolu à la tranquillité et à la sécurité des romanais.

Cette restructuration a certes été longue (car structurelle), mais permet depuis quelques mois d’engranger les 1 ers résultats encourageants. Avec la DPSP totalement opérationnelle à compté de cet été, nous pourrons enfin apprécier le travail réalisé, mais surtout améliorer durablement le cadre de vie des romanais

Concernant la vidéoprotection

Le Centre de Supervision Urbaine de ROMANS( CSP) inauguré le 4 avril dernier, est désormais en mesure d’assurer la surveillance en temps réel du Centre Historique et du Centre Ville 19heures sur 24.

Sur le 54 caméras prévues pour la fin de l’année 2016, environ une quarantaine seront opérationnelles en juillet prochain, ce qui permettra aux 10 agents municipaux assermentés (en contact avec le commissariat de Police) de guider et d’appuyer par vidéo les forces de police de la ville.

Les 1ers résultats de la vidéoprotection sont particulièrement encourageants, avec 265 déclenchements d’intervention (services techniques, de police ou de secours) 120 appels reçus au CSU et 20 interpellations (dont 10 par la PM) notamment pour port d’armes, dégradations de biens publics, agressions devant les établissements scolaires, tentatives de vols de véhicules ou encore violences sur personnes. A cela s’ajoute le recul important des dégradations sur les mobiliers urbains en centre ville.

Posté dans au Conseil Municipal le 21 juin 2016 | Commentaire (0)