Réfléchir c’est bien, agir c’est mieux

Certains passent leur nuit debout. D’autres, et nous en sommes, agissons sans relâche.

La défiance, réelle et néfaste, à l’égard des politiques, locaux ou nationaux, se nourrit de concepts vides et de slogans sans fond.

Réfléchir c’est bien, Agir c’est mieux.

Notre majorité municipale a un principe : celui de la réalité.

Notre majorité municipale a une obligation : des résultats.

La pensée de l’opposition municipale ne franchit jamais le cap de l’action. Dépourvue, enlisée dans les divisions partisanes, celle-ci n’a cessé de caricaturer les attentes des Romanais et des Romanaises en critiquant sans discernement, chacune de nos actions, chacun des projets engagés.

Nous ne céderons pas à l’angélisme et à la vacuité d’un discours politique stérile. Nous avons été élus en 2014 sur des engagements forts.

L’opposition municipale voudrait nous donner des leçons de citoyenneté et de vivre ensemble. Pour nous, et nous l’assumons, la citoyenneté et le vivre ensemble, ce sont des actes au service de nos concitoyens.

Des actes au service de l’intérêt général et non du clientélisme, toujours dans l’écoute et dans l’échange, mais attachée à la bonne utilisation des deniers publics. Dans un esprit d’égalité, mais aussi et surtout d’équité.

Un citoyen comme un élu, a des droits, mais aussi des devoirs.

Contrairement au Président Hollande, héros de notre opposition municipale, qui se gargarise continuellement d’une ligne de conduite claire dans son action politique, mais qui aux vues des résultats en a complètement perdu le fil, la majorité assume et assumera ses devoirs au service des Romanais et des Romanaises.

Posté dans au Conseil Municipal le 12 mai 2016 | Commentaire (0)

Romans pour tous

Si l’expression « En mai fais ce qu’il te plait » semble prendre tout son sens avec l’arrivée des beaux jours qui invitent à plus de détente et de liberté, il n’est cependant pas inutile de préciser à certains que « la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres » ! L’investissement significatif dans les moyens alloués à notre Direction Sécurité et Prévention Publique doit permettre à chacun de bien se souvenir que jamais nous ne tolèrerons que les faits de quelques fauteurs de trouble ne nuisent à la sérénité de la majorité de la population.

Notre système de vidéoprotection a, effectivement, été pensé et déployé ces derniers mois par nos équipes et a été inauguré début avril ; il est le premier outil mis à disposition de la police municipale pour permettre un véritable travail de prévention et de maintien de l’ordre.

Les trois nouvelles brigades – canine, motocycliste et de nuit – déployées entre février et juin 2016, mais aussi la multiplication des contrôles sanitaires et alimentaires, vont également contribuer à ce que chacun se sente bien et puisse profiter en toute quiétude de chaque instant à Romans.

Les Romanaises et les Romanais doivent se sentir concernés par cette notion du bien vivre ensemble. Le beau temps, les balades estivales et les différentes animations proposées par la municipalité et les associations du territoire (Fête du jeu, Fête de l’eau, Masters de Pétanque, Kermezzo(o), Je dis Musik…) ne doivent pas faire oublier que la ville appartient à chacun et que nous devons tous en prendre soin. Nous sommes, et serons, particulièrement vigilants, par exemple, à ce que notre commune reste propre : déjections canines, mégots de cigarettes et autres actes d’incivilité ne sont pas acceptables ! Je compte donc sur vous tous, comme vous pouvez compter sur la municipalité pour continuer de faire de Romans une ville dans laquelle il fait bon vivre.

En 2014, la sécurité et le cadre de vie étaient vos premières préoccupations. Depuis le 1er jour de mon mandat, en lien avec mon équipe municipale, je n’ai eu de cesse d’en faire les priorités de mon action. Et si les premiers résultats sont déjà là, sachez que je ne relâcherai pas mes efforts pour que toutes les Romanaises et tous les Romanais puissent travailler et vivre sereinement dans une ville attractive et apaisée.

Marie-Hélène THORAVAL

Maire de Romans

Posté dans au Conseil Municipal le 5 mai 2016 | Commentaire (0)

Finances de la Ville : une gestion saine

Les choix budgétaires de la majorité se situent dans la droite ligne des engagements pris devant les Romanais en avril 2014. Le maintien du taux d’imposition, pour la 3e année consécutive en est la première illustration. Il permettra de préserver le pouvoir d’achat des Romanais qui avait été mis à mal par nos prédécesseurs : un an après une campagne électorale où ils avaient promis le contraire, ils avaient augmenté les impôts de 9% sous la contrainte de la Chambre Régionale des Comptes.

Pour boucler le budget 2016, notre équipe a dû arbitrer pour faire face à la baisse des dotations de l’État (2 millions d’euros) décidée par le gouvernement socialiste. Après avoir réduit en 2015 les subventions aux maisons de quartiers qui étaient subventionnées au-delà des standards des villes comparables en France, nous avons étudié la situation financière des 120 associations subventionnées par la commune pour un montant de 1,6 million d’euros. Ainsi, les subventions de 17 associations qui n’avaient pas de gouvernance stable, qui ne respectaient pas les contrats d’objectifs signés avec la commune, ou qui avaient des fonds d’épargne très supérieurs à la subvention municipale ont été réduites ou gelées.

Comment pouvions-nous continuer de subventionner des associations qui ne présentent pas de budget en équilibre, qui ne respectent pas les missions demandées par la commune ou qui conservent des niveaux d’épargne parfois 6 à 10 fois supérieurs à la subvention municipale ? Rappelons que c’est sur ces mêmes bases que l’équipe Bertholet-Pienieck-Chay avait fermé le théâtre de l’Œil nu, mis fin au Ciné Mardi et à Petites Cours et Résonances durant leur mandat.

La gestion saine du denier public permet ainsi à notre équipe de respecter nos engagements de campagne : augmenter les moyens pour la sécurité, l’attractivité et la satisfaction des usagers. Dans le même temps, la presse nationale cite Romans comme exemple dans sa sortie des prêts toxiques, loue le dynamisme économique et la stratégie de revitalisation des friches industrielles… Autant de bonnes nouvelles à l’aune de notre 3e année de mandat qui s’ouvre avec la mise en place de la vidéo-protection au début de ce mois d’avril.

Posté dans général le 20 avril 2016 | Commentaire (0)