L’eau, un bien public

Les bien-pensants qui ont gouverné notre ville plus d’un tiers de siècle nous expliquent avec de grands effets de manche qu’il faudrait reprendre en gestion directe ce qu’ils ont délégué aux entreprises privées il y a près de 25 ans. Ce fut l’objet d’âpres discussions lors du dernier conseil municipal qui abordait le nouveau contrat de distribution d’eau sur la ville de Romans. Nous n’avons jamais eu la prétention de disposer des meilleures solutions. Pour autant, force est de constater que la contestation se traduit par des discussions couronnées d’une stérilité indéniable. Contester pour contester quelle culture ! À quand des propositions construites sur une argumentation en phase avec les réalités. Qui aujourd’hui peut avancer en ayant comme seul guide une approche dogmatique animée par de vieux relents idéologiques ? Pas d’idéologie dans le groupe de la majorité municipale mais une priorité de chaque instant : tout mettre en œuvre pour la satisfaction de nos concitoyens. C’est ainsi que la renégociation du marché de distribution d’eau sur notre ville a été menée avec un objectif principal : redonner du pouvoir d’achat aux Romanais. Ainsi, le prix au mètre cube aura baissé de 30 % depuis le début de mandat. Ce qui permet à la population romanaise de disposer d’un pouvoir d’achat de 320 000 euros par an soit 3,9 millions d’euros sur la durée du contrat qui est de 12 ans. L’eau n’est donc pas privatisée, elle reste un bien public, la propriété est communale, seule la distribution est assurée par un opérateur privé. En conclusion, au dogmatisme et à l’idéologie, le pragmatisme sera toujours privilégié par la majorité municipale.

Posté dans général le 16 octobre 2017 | Commentaire (0)

Du projet aux chantiers

Il est courant voire fréquent de constater combien chacun aime la nouveauté mais craint les changements qui l’accompagnent.

Chaque Romanais est viscéralement attaché à sa ville. Il y a un peu plus de trois ans, l’espérance du renouveau nous a été confiée. Cette confiance est un élément déterminant qui a conduit notre majorité à redresser une situation d’enlisement. Redressement jugé trop radical par certains mais absolument nécessaire pour renouer avec une dynamique dont chacun pourra tirer les bénéfices.

En assainissant les finances et en respectant la non-augmentation des impôts nous avons confirmé notre capacité à accueillir des investisseurs privés et institutionnels. La politique de sécurité a largement contribué à conquérir l’image d’une ville plus apaisée, une ville plus sûre, dans laquelle la nécessité de réaménagement est indiscutable.

Ces nouveaux aménagements sont des projets d’envergure dont l’objectif principal est d’accroître encore et toujours l’attractivité. C’est en quelque sorte une « opération à cœur ouvert » qui s’impose au travers des chantiers Gar’Is.

Les économies réalisées depuis le premier jour de mandat ont permis de doubler les sommes allouées à l’investissement. Les besoins de travaux sont colossaux et occasionnent des gênes temporaires dont nous sommes bien conscients.

Vos modes de vies comme vos envies évoluent et nous mettons tout en œuvre pour adapter et anticiper les aménagements nécessaires au bien vivre de tous à Romans.

Marie-Hélène THORAVAL

Maire de Romans-sur-Isère

Posté dans général le 6 octobre 2017 | Commentaire (0)

Un été de passion et d’émotion

Un été s’est achevé mais ce fut un été de passion et d’émotion. Les animations culturelles et sportives de qualité, des mois de juin et juillet ont attiré de nouveaux publics qui ont découvert les charmes de notre cité, elles ont permis d’élargir la notoriété de Romans au-delà des frontières de la région et sont aujourd’hui enviées par d’autres villes. Démonstration qu’une communication bien ciblée participe au développement et au rayonnement de notre ville, n’en déplaise aux petits esprits aigris. Ce fut également le premier été au cours duquel une offre touristique de qualité a pu s’épanouir en s’appuyant sur le label « Pays d’art et d’Histoire », sur la piétonisation de la place Maurice-Faure et un patrimoine historique valorisé dont la restauration se poursuivra à un rythme rapide dans les mois et les années à venir. S’affirme ainsi chaque jour davantage un projet de ville qui participe pleinement à l’attractivité de notre cité en offrant un cadre de vie agréable pour les Romanais et propre à attirer de nouvelles familles. Des réalisations qui s’appuient sur l’embellissement de l’espace urbain, de ses rues et de ses places arborées. Un projet qui se construit aussi dans un souci environnemental affirmé avec l’amélioration du déplacement et de la sécurité des cyclistes, l’implantation de bornes pour les voitures électriques, ou, pour les piétons, les familles et les enfants, l’aménagement d’espaces verts entretenus grâce au travail efficace des agents communaux. L’image de notre ville et la réalité de la vie quotidienne des Romanais sont maintenant portées par un dynamisme qui rend chaque jour plus ridicules les jérémiades des fantômes échappés d’un passé révolu.

Posté dans général le 29 septembre 2017 | Commentaire (0)