La loi pour tous

Posté dans général le 28 octobre 2008

Face à la mort d’un adolescent et la douleur d’une famille, la logique partisane n’a pas sa place et c’est bien sincèrement que nous nous sommes associés à la compassion collective. Cependant, en aucun cas, la dimension tragique de cet évènement ne doit en occulter les circonstances. Des règles et des lois existent et sont les mêmes pour chacun d’entre nous. Aucun prétexte quel qu’il soit ne permet de s’en affranchir, et, aucun argument ne peut justifier une appréciation relative de l’application des règles élémentaires de vie en société. On ne peut tout de même pas reprocher aux forces de l’ordre d’accomplir leur devoir !
Les événements qui ont suivi sont inqualifiables, et inacceptables. Les dégradations de biens privés et publics ne résolvent rien, bien au contraire ils n’ont contribué qu’à nourrir une fracture sociale dont le périmètre ne fait que s’accroitre. Face à cette situation la ville et les services de l’Etat ont su prendre les mesures nécessaires et prouver par leur efficacité qu’il n’existait pas de zone de non-droit à Romans.

Cette situation ne doit pas céder le pas au découragement ou pire aux clivages. Chacun sait que des moyens sont mis en place et conclure à un constat d’échec de leur mise en œuvre ne ferait qu’alimenter des appréciations d’extrémiste.

Cependant le nombre de moyens n’est pas synonyme de qualité et de résultat. Par conséquent, une analyse objective de leur efficacité permettrait très certainement de redéfinir un projet pertinent et transparent pour les Romanais.
Il n’y a pas de moyens sans contribuables, et il semble légitime, compte tenu des augmentations subies,  qu’une certaine forme de clarté soit établie.

Marie Hélène THORAVAL

Mots-clefs :,

Les commentaires sont fermés

Article suivant : UNE DECISION SCANDALEUSE !
Article précédent : Endettement