Bilan après un an de l’equipe BERTHOLET

Posté dans au Conseil Municipal le 19 mars 2009

point presse du 12 mars

Marie Hélène THORAVAL recevait l’impartial et notre blog  pour un point presse. Questionnée sur le bilan après 1 an de l’équipe BERTHOLET Elle observe que rien  du programme électoral n’a encore été véritablement amorcé. Marie Hélène THORAVAL fait ensuite un tour d’horizon des actions promises :

Le développement économique : pas de plan d’action pour l’accueil de nouvelles entreprises.

Le développement commercial  n’est pas valorisé et manque de volonté et de dynamisme à l’image des fêtes de Noël bien tristes. Les commerçants ne sont pas aidés. La demande des commerçants de faire le carnaval le dimanche n’a pas été entendue. L’impartial de l’année passée  avait fait enquête intéressante.

Le sens unique de l’avenue Berthelot : c’ est dommageable de mettre une entreprise en difficulté, le commerce n’a pas été pris en compte pas plus que son alerte n’a été entendue. Savoir revenir sur une décision est responsable mais avec l’équipe actuelle c’est toujours dans l’entêtement. Le changement de sens ne changera rien.

Accompagner les demandeurs d’emploi pas d’implication pensée. La répartition de la dotation de l’Etat dans le cadre de la politique de la ville  sert de saupoudrage sur des mini projets  et il n’y a pas d’analyse sur les attentes de façon à mettre la bonne action face au bon besoin. Si le besoin est mal identifié, mal analysé, l’action ne sera pas adaptée et par conséquent l’argent est perdu, gaspillé.

Qualité de vie. Seule la rue Pouchelon a été refaite, mais c’était prévu avant les élections. La voirie de la ville est dans un état lamentable et pas seulement suite à la rigueur de cet hiver. La ville est SALE.

Une ville éco-responsable : Des choses sont faites sur le diagnostique mais ceci est bien timide. La collecte des déchets en porte à porte n’est pas mis en place. On trouve des poubelles sur un passage piéton ( voir notre blog). Des actions sur les énergies renouvelables sont en cours

L’insécurité. Aujourd’hui on constate que l’insécurité n’est pas une illusion, elle est véritablement installée.  Nous n’avons pas mis de l’huile sur le feu lors des évènements de la Monnaie en septembre déclare Marie Hélène THORAVAL mais l’incivilité est grandissante : provocations, provocations verbales, bousculades, les gens n’osent plus sortir le soir , les commerces ferment tôt ou n’ouvrent pas aussi tôt qu’il le souhaitent. L’éclairage public manque ou est défaillant. On constate de nombreuses coupures régulières dans les quartiers. Il n’y plus d’esprit dans Romans il y a une perte d’identité du citoyen et la ville perd peu à peu son âme. La police municipale fait son travail  mais manque de budget (5% du budget  municipal est consacré à la sécurité). Il faut lui donner les moyens et augmenter le nombre de patrouilles  ainsi que le nombre de policiers municipaux. La vidéo surveillance contestée dans notre programme mais Mr BERTHOLET y était  sensible cependant la pression de certains membres de son équipe l’avait empêché l’inscrire dans son programme. Il est incontestable que ce type de dispositif apporte un plus dans la prévention et la dissuasion.

Des véhicules brûlent et on n’en parle plus çà devient banal. Les personnes aux revenus modestes  qui perdent un véhicule sont souvent pénalisés 2 fois : ils n’ont plus ni  le véhicule ni les  moyens financiers d’en acheter un autre alors qu’ils en ont besoin pour se rendre au travail.

Circulation : Il convient de sécuriser la circulation en centre ville. Des accidents réguliers se produisent. Nous ne sommes pas contre les pistes cyclables  mais il ne suffit pas de les tracer  il faut aussi  prévoir les aménagements nécessaires pour la sécurité. Les 2 pistes Avenue Emile ZOLA sont dangereuses.

La vie culturelle manque de diversité dans la programmation et il faut se déplacer sur St DONAT, VOIRON ou même BOURG  de PEAGE .

Notre association.

Après les élections municipales nous avons crée un association «ROMANS  NOUVEL ELAN » pour poursuivre notre projet. Notre blog www.romans-nouvel-elan.fr  est de plus en plus consulté. Le nombre de connexion a doublé en un mois et  l’augmentation se confirme semaine après semaine. Nous organisons des réunions d’ échanges avec les Romanais et la dernière avait rassemblé plus de 100 personnes. Le choix des thématiques permet d’observer les évolutions. On a notamment noté que le sentiment d’insécurité augmente.

Nous organisons notre assemblée générale le 31 mars pour mettre en place d’autres projets originaux pour se rapprocher des Romanais et les accompagner dans leur quotidien. Nous sommes de plus en plus sollicités. Beaucoup apprécient qu’une opposition existe. Nous sommes toujours présents au conseil municipal  ajoute Mme THORAVAL et nous y travaillons mais pas dans les conditions nécessaires à un échange, c’est toujours dans l’urgence on nous donne trop peu de temps.

L’augmentation de la fiscalité  est de 9 %  par an et ce sur 3 ans donc également cette année. L’adjoint aux finances nous dit toujours  que c’est le manque de financement de l’ETAT. Le  fond de compensation de la TVA, versé par l’état   est lié à l’investissement :  plus on investit plus la dotation de l’état augmente et à ROMANS on ne fait plus d’investissement. Tout passe dans le fonctionnement. A Romans l’endettement par habitant est toujours le double de celui  des villes de la même state.

La ville cherche du Cash de la trésorerie, la ville est prise à la gorge. Le Bail Emphytéotique de la gendarmerie ne supprimera pas le remboursements à la charge de la commune et sur 40 ans le manque à gagner sera de 805 000 €.

C’est de la gestion à la petite semaine et non de la gestion dynamique. On dépouille Romans de son patrimoine : tout est vendu, tout glisse vers l’intercommunalité, sous peu il n’y aura plus d’identité de la ville.

La municipalité n’a pas de stratégie de développement , elle est en train de colmater une gestion de panier percé faite par la précédente municipalité dans laquelle participait l’adjoint actuel chargé des finances qui reconnaît les difficultés mais qui a cautionné le gouffre et qui n’a à aucun moment tiré la sonnette d’alarme.

Une ville qui n’a pas de perspectives est une ville qui se meurt et une ville qui se meurt n’a plus d’attractivité.

Selon nous, pour baisser l’endettement il faut du temps et étaler la gestion de la dette avec une volonté de développement et une stratégie qui ne supprime pas l’investissement. Nous souhaitons que cela change. 

Le parc de ROVALTAIN de par sa situation aurait du se remplir avant son ouverture et ce n’est pas le cas. Au fait, qui est à la tête de ROVALTAIN et qui est à la tête de ROMANS ?

 

Commentaires

Le premier bilan est une hausse des impôts qui découle des mandats précédents des mêmes hommes.
En deux on mettra le mauvais entretien de notre patrimoine (salles de spectacles, routes,….).
En trois l’insécurité, même si cela semble être un problème national, rien ne semble envisagé par la municipalité en place pour essayer de l’enrayer.
En quatre l’impression de ville abandonnée, la nuit très peu d’éclairage, le jour aucune animation. A 19h00 dès que les commerçants ferment c’est ville morte.
Etc ……

#1 
Ecrit par pierre le 20 mars 2009 à 17:18:10

“L’augmentation de la fiscalité est de 9 % par an et ce sur 3 ans donc également cette année.”

Merci d’être les seuls à écrire la vérité et à ne pas suivre les journaux locaux et autres commentateurs romanais qui croient encore aux mensonges de cette municipalité !

#2 
Ecrit par Claire le 20 mars 2009 à 22:37:29

Nous sommes dirigés par des “apprentis sorciers” qui nous enfument. LES IMPOTS ne redescendront pas. LA VILLE continue a génerer de la masse sariale en hausse pour moins de services, propose de la culture ruineuse pour les bobos du centre historique..MR DRESIN nous expliquera que c’est la faute à la crise…aux interêts à taux variable…au yen et au dollar qu’importe l’argent local va toujours vers ceux qui n’en produisent pas et qui votent pour l’ex gauche de Krivine. L’important c’est plus la rose, c’est de manger bio,regarder thalassa, rouler en vélo.. pendant que les requins de la finance dilapident nos biens…au fait… il n’y avait pas une usine JOURDAN qui devait redemarrer?

#3 
Ecrit par Guy le 21 mars 2009 à 13:48:37
Article précédent : Budget 2009