Un conseil municipal décevant

Posté dans général le 9 octobre 2009

Après une période de 3 mois passés sans que ne soit convoquée de réunion ordinaire du conseil municipal, celui de lundi soir avait un ordre du jour extrêmement chargé. L’opposition municipale contestât que la première partie du temps consacré à cette réunion fut perdue à écouter les discours des leaders de chaque sensibilité politique sur le projet d’ouverture du capital de la poste. Ce projet ne relève en rien de la compétence du conseil municipal de notre ville.

Deux points de l’ordre du jour ont fait l’objet d’une vive contestation de notre part.

La ville s’engage dans une démarche d’expertise de sa situation sécuritaire. La société proposée pour réaliser ce travail est très controversée tant sur ses méthodes de travail que sur une situation financière qui témoigne d’une santé plus que précaire. Nous avons contesté le choix de cette entreprise et demandé que soit reportée cette délibération à une date ultérieure, afin de collecter un complément d’information et de mieux garantir le sérieux du travail dans lequel la majorité investit 35.000€. Monsieur Bertholet a rejeté notre demande en prétextant qu’il était toujours possible de revenir sur une délibération. Nous avons également fait remarquer qu’à ce jour, soit 18 mois après le début du mandat, aucune réunion n’ait été convoquée concernant la tranquillité publique à Romans. Le choix de cette entreprise aurait pu y être débattu et l’opposition aurait été associée au travail ainsi que nous y sommes théoriquement invités…

Autre point de controverse, la vente d’une maison et terrain à HPR pour une valeur de 350 000€ alors que son évaluation par France Domaine est de 459.600€, soit 109.000 € en pure perte ! Le prétexte donné est qu’HPR respectera les souhaits de la ville quant à l’urbanisation du terrain. Nous avons souligné que l’urbanisation ne pourrait de toute façon pas se faire en dehors des contraintes du PLU. Nous contestons vivement le gâchis financier d’une ville qui n’en a pourtant pas les moyens, et nous contestons également que ce gâchis se fasse au profit d’HPR alors que le quota légal de logements sociaux est largement atteint à Romans. Par conséquent rien ne justifie ces sacrifices imposés aux contribuables romanais.

Marie-Hélène THORAVAL, Chef de file de l’opposition

Les élus d’opposition

Commentaires

On se demande comment ce maire à fait pour être aussi longtemps en place. Peut être que l’opposition d’antan ne communiquait pas assez sur la situation ?
Aujourd’hui on apprend que cette association rose-verte-rouge (le mélange ne fait pas une belle couleur) dilapide le patrimoine des Romanais. Cela fait plusieurs fois maintenant que nous bradons gendarmerie, maisons, terrains… ça va s’arrêter quand monsieur le maire ?
Les caisses sont vides en grande partie à cause du train de vie de cette municipalité,et on ne les remplies même pas quand on peut le faire. Cherchez l’erreur !
L’erreur c’est Bertholet-Dresin-Abel-Durand. Et ça dure depuis maintenant trop longtemps.
Continuez Mme Thoraval, les Romanais ont besoin de vous.

#1 
Ecrit par gérard le 09 octobre 2009 à 17:01:36

La ville vient “discrètement” de modifier le PLU pour s’affranchir de mesures contraignantes du code de l’urbanisme. Avec son délégué à l’urbanisme, un élu vert!
DESORMAIS les immeubles pourront monter jusqu’à 22m de haut, s’approcher un peu plus de la chaussée etc…OBJECTIF: bétonner et faire du social. Et construire là où ce n’était encore pas possible aujourd’hui! Bravo le social vu par les verts. Entasser les pauvres dans du béton, sans espaces, peu de parking, pas de commerces, ni services.Ils vont jouer où les enfants des pauvres?Ils vont faire quoi leurs ados?
La gauche plurielle prépare les quartiers nord de demain! MERCI HENRI
Pour fabriquer des maisons en bois de bobos et nous submerger de papiers et documents pour nous dire comment on doit fermer un robinet à la maison, y-a du monde, idem pour regarder voler les martinets ou titiller la chauve souris…mais pour penser la ville de demain y-a plus personne…
Les ecolos ont surtout du bon sens pour leur poche gauche…Ils nous emmerdent avec des banquises qui fondent alors que le GROENLAND( terre verte) a été un grand pays de verdure jadis.. l’espèce humaine a toujours su s’adapter, ce n’est pas une raison pour en faire son fond de commerce et nous prendre pour des cons…

Je n’aime pas les ecolos qui font de la politique et qui se servent de la planète pour gagner leurs vies.
L’exemple (encore un) donc, de la modification du PLU montre bien qu’ils n’ont aucun scrupule à nous reserver une très mauvaise qualité de vie pour satisfaire leurs intérêts personnels.
Ces gens là ne prennent même pas les transports en commun? ah si, je me souviens! A la dernière inauguration de la gare multimodale ils leur a fallu un bus pour aller de la gare jusqu’à un bar branché sous Jacquemart, boire des apéros qui n’ont rien à voir avec le commerce équitable! Un coktail nommé Sarkozy..il faut dire que le tôlier est un marrant… Je plaisante bien sûr.

#2 
Ecrit par Salim le 07 décembre 2009 à 20:34:51

Monsieur le Maire
Mmes et MM. les Adjoints
Mmes et MM. les Conseillers Municipaux
Copie à : Dauphiné Libéré
L’Impartial
Drôme Hebdo
Radios locales
Adhérents de l’association
Romans, le 8 décembre 2009
Mesdames, Messieurs,
Lors de la séance du Conseil Municipal du 14 décembre prochain, vous allez devoir vous prononcer sur deux
délibérations relatives au Plan Local d’Urbanisme (PLU) qui a succédé, le 28 novembre 2008, au Plan
d’Occupation des Sols (POS).
Vous seront soumises :
- une « MODIFICATION SIMPLIFIÉE N° 1 » qui vise à « réduire les règles de recul des constructions par
rapport aux limites séparatives …». Cf. annexe 1A ;
- une « DISPOSITION FAVORISANT LA DIVERSITÉ DE L’HABITAT ». Cette disposition concerne la
zone UM qui se situe au nord de la voie ferrée et prévoit la possibilité de majorer de 50% l’emprise
au sol et la hauteur des constructions des logements sociaux.
Au sujet de cette dernière « disposition », l’Association « Bien vivre derrière la gare », tout en répétant
qu’elle n’est pas contre la mixité sociale et la construction de logements sociaux dans tous les quartiers de
Romans, tient à apporter les précisions suivantes :
Sur la forme :
- Pourquoi ces deux propositions n’ont-elles pas bénéficié de la même communication ? Romans-Magazine
et site Internet de la ville pour la « modification simplifiée n° 1 », rien pour la « disposition favorisant la
diversité de l’habitat ».
- Pourquoi certaines personnes qui se sont rendues en mairie n’ont-elles trouvé que le registre destiné à
la « modification simplifiée » ?
- Alors que les préceptes de la démocratie participative sont systématiquement mis en avant par certains
élus, il faut évidemment regretter l’absence totale d’information des riverains et des associations
représentatives de la zone UM qui est la seule concernée par cette « disposition ».
…/…
2
Sur le fond :
- Pourquoi dénaturer l’esprit du PLU et son principe d’harmonisation de l’urbanisme : « les constructions
nouvelles doivent s’aligner sur les constructions existantes, … » ?
Le PLU nous avait été annoncé moins permissif que le POS. Cela s’avèrerait inexact si cette
« disposition » était validée.
- Pourquoi vouloir appliquer une loi qui autoriserait une majoration jusqu’à 50% de la hauteur et de
l’emprise au sol des logements sociaux ?
On reproduirait ainsi les erreurs des années 60 : constructions plus hautes, plus massives et concentrées
dans un seul secteur de la ville (zone UM, au nord de la voie ferrée).
Où se trouve donc le principe de favoriser la mixité et la diversité sociale et urbaine ?
- Pourquoi vouloir appliquer une loi qui ne concerne pas notre ville ?
En effet, seules les villes qui comptent moins de 20% de logements sociaux sont concernées. Or
Romans en compte 22%. Cf. annexes 3 et 4.
Déçus, nous sommes vraiment très déçus !
Toutes les promesses faites au nom de la démocratie participative sont oubliées. Toute concertation est
esquivée et l’on tente ainsi de faire passer, dans la plus grande discrétion, une disposition modificative du
PLU qui s’avère capitale pour le devenir de tout un quartier.
Dans ces conditions, permettez-nous de nous interroger sur les intérêts que de telles manières de procéder
pourraient servir.
Compte tenu de tous les points qu’il soulève, ce courrier vise à vous interpeller, Monsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs les Adjoints et Conseillers Municipaux, sur les conséquences de votre prochain vote.
La présente lettre sera diffusée afin d’informer la population romanaise, particulièrement celle qui est
géographiquement concernée.
Si la « disposition » devait être validée le 14 décembre 2008 ou ultérieurement, l’association « Bien vivre
derrière la gare » se verrait dans l’obligation de donner les suites qui s’imposent en saisissant les autorités
compétentes pour en demander l’annulation.
Voulant croire que le présent courrier retiendra toute votre attention et vous conduira à vous déterminer en
toute connaissance de cause le 14 décembre prochain, nous vous prions de croire, Mesdames, Messieurs, en
l’expression de nos salutations les meilleures.
La Présidente de « Bien vivre derrière la gare » et les membres du bureau de l’association

#3 
Ecrit par romanais le 10 décembre 2009 à 10:19:19
Article précédent : Tranquillité publique : Quand ?