Logement social, jusqu’où faut-il aller ?

Posté dans au Conseil Municipal le 30 janvier 2010

Dans chaque ville, des offices de HLM gèrent les logements sociaux. A Romans, cet office s’appelle “Habitat du Pays de Romans”, soit HPR. Les villes sont tenues de donner à ces offices les moyens d’atteindre les objectifs fixés par la loi. C’est une très bonne chose. Mais il ne relève d’aucune obligation que notre ville procure à HPR les moyens d’aller au delà des objectifs légaux. Cela relève d’un choix politique auquel nous ne serions nullement opposés si la ville en avait les moyens. Mais nous considérons qu’elle ne les a plus. La dégradation de l’état général, le niveau d’endettement et le poids fiscal nous le prouve chaque jour. La politique romanaise du logement social a pour conséquence que la charge fiscale est de plus en plus déséquilibrée, de plus en plus lourde pour une minorité de foyer fiscaux, de plus en plus dissuasive pour les familles aisées à venir s’installer ou à rester sur Romans. Cela ne peut que conduire à la faillite. Nous contestons que cette orientation politique soit vraiment sociale car les premières victimes de la faillite qui guette notre ville seront ceux qui ont le plus besoin d’être aidés et qui ne pourront plus l’être. Ce sera notre centre communal d’aide social (CCAS) qui assure des services sociaux essentiels et de qualité. Ce seront les très nombreuses associations sans lesquelles la ville n’aurait plus d’âme.

Mais comment gérer une vrai relation de partenariat entre la ville et HPR, en toute indépendance mutuelle, lorsque le premier adjoint à la mairie, responsable des finances de la ville se trouve être également le président d’HPR ? Même si rien n’interdit ce cumul de fonction, l’opposition municipale conteste qu’elle puisse être favorable aux intérêts de la ville de Romans, tant sur le plan économique dans l’immédiat que social pour le futur.

Commentaires

Intéressant débat entre les mieux nantis et les pauvres qui constiturait a étre ou ne pas etre …individus et villes ayant ou pas les moyens!!!!!

DROIT AUX LOGEMENT :

Notez bien que cette phrase ne crée aucune obligation.A l’instar des lois qui reconaissent tel ou tel évenement historique,il ne s’agit de LOI que parceque ce texte est voté par le parlement et publié au J.O
Voila comment certains finiront aprés des mois de procédure par avoir un jugement ordonnant leur relogement ,mais ne seront pas relogés parce qu’il n’y aura pas d ‘atreinte ou que l’Etat préferera payer ou n’aura d’autres choix parce qu’il n’y aura pas de logement adapté a proposer!!!!
L’Etat est responsable comme pour l’éducation, comme pour la santé du fait que chacun puisse avoir un logement décent en fonction de ces ressources (jean louis borloo)
Mais la logique de certain élus a peut etre un tout autre sens : un jour verrons nous envoyer les plus ^pauvres d ‘entres nous dans des conflits mondiaux sous le couvert des libertés… dans le meme esprit les petits vieux qui n auront plus les moyens d’aller dans les maisons de retraites !!!!!
quand aux cumuls des mandats a quand un vrais débat: 1 sénateur et député sur deux cumul un mandat?????

#1 
Ecrit par fournier le 30 janvier 2010 à 14:14:54
Article précédent : voeux pour 2010