GENOCIDE ARMENIEN

Posté dans général le 26 avril 2010

Ce 24 avril 2010, nous avons commémoré le 95° anniversaire du génocide arménien perpétré par le parti au pouvoir à cette époque connue sous le nom de «jeunes turcs». L’objectif de ses derniers était basé sur l’idéologie du Panturquisme dont le but prônait l’union de tous les peuples de langue turque ou assimilée de la mer Egée aux confins de la l’Asie. Le seul obstacle était le peuple Arménien et c’est un véritable massacre qui a été orchestré. Aujourd’hui l’Arménie a un territoire réduit et enclavé. Les relations avec la Turquie sont extrêmement tendues. L’annonce en octobre dernier d’une convention sur l’ouverture des frontières et une régularisation des relations n’a pas donné les effets escomptés. D’une part la Turquie refuse le terme de génocide et parallèlement elle pose des conditions dans la résolution du conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan dans le conflit du Nagorny Karabakh. La reconnaissance du génocide est une condition, une « monnaie d’échange » dans les relations internationales. Force est de constater que les grandes puissances en jouent et ce n’est pas acceptable.
Pire est le négationnisme, car c’est une insulte au peuple Arménien.
Malgré tout une lueur d’espoir est permise. Ce 24 avril 2010, un collectif d’associations turques a appelé à un rassemblement pour rendre hommage aux victimes de 1915. On peut espérer que les choses aboutissent et force est de constater que cette évolution se fera par la société civile défiant ainsi le négationnisme de l’Etat.
Marie-Hélène THORAVAL
*Permanence de nos élus à la Mairie de Romans Centre
 Les vendredis après midi de 14 heures à 16 heures
Tél.: 04 75 05 51 32
www.romans-nouvel-elan.fr

Commentaires

En France aussi, il y aurait beaucoup à dire au sujet de la politique coloniale de naguère ou du soutien actif aux pires dictatures du continent africain au non de la sacro sainte raison d’Etat. Mais chez nous, point de “repentance” à attendre de notre gouvernement et pourtant…

#1 
Ecrit par Rey Bruno le 26 avril 2010 à 09:38:09

Il est vrai qu’qujourd’hui le génocide de 1.5 millions de victimes est devenu une arme politique de bataille entre différents pays. Mais nous espérons de tout notre coeur de voir la Turquie avoir le courage d’accepter le crime des ancetres, parce que la justise ne peut pas etre négligée. Et c’est aussi grace à vous, au peuple Francais, qu’aujourd’hui plus et plus de gens dans le monde sont au courant de la Génocide Arménien.

#2 
Ecrit par Mané Manoukian le 26 avril 2010 à 16:17:15

Je salut le courage du collectif d’ association Turc qui a permi un rassemblement pour rendre homage aux victimes de 1915

#3 
Ecrit par fournier le 26 avril 2010 à 19:19:50

En réponse à ceux qui comparent le génocide arménien au colonialisme :
Rien ne peut excuser les exactions graves qui ont pu être commises par des français dans nos colonies, mais comparer le colonialisme français au génocide arménien serait plus que choquant s’il ne relevait, à l’évidence, d’une absolue méconnaissance des faits.
Si l’on fait une comparaison objective entre la situation dans laquelle se trouvaient les pays que nous avons colonisés et la situation dans laquelle se trouvaient ces mêmes pays lorsque nous les avons quittés, nous mesurerons l’énormité d’une comparaison du colonialisme avec un génocide dont la seule justification était l’extermination pure et simple du peuple arménien.
C’est bien de reconnaître nos fautes passées et de les acter car il faut s’en souvenir afin de tout mettre en œuvre pour éviter de les renouveler. Mais le colonialisme n’a pas eu que des effets pervers. Alors, avec la repentance pour les exactions, nous avons aussi le droit d’être fiers de ce que nous avons pu exporter. Pour exemple, je ne citerai qu’un pays qui nous est proche, l’Algérie. En 1962, la France a laissé en Algérie, malgré des fautes graves et des injustices inacceptables, une population en bonne santé, une agriculture riche, des usines, des barrages, des exploitations de mines, de pétrole et de gaz, des ports, des aéroports, un réseau routier et ferré, des écoles, un Institut Pasteur, des hôpitaux, une université, un réseau de poste et télécommunications….. C’est le passage du moyen-âge aux temps modernes que nous avons permis dans un pays où rien de tout cela n’existait avant 1830 !
Alors au nom de la décence, oublions toute comparaison entre le colonialisme à la française et un génocide arménien qui n’est que massacre et horreur, et souffrances perpétuées de générations en générations par le refus de reconnaissance de son auteur.

#4 
Ecrit par Philippe le 27 avril 2010 à 13:41:23

Colonialisme? Et voilà le mythe de la suprématie de l’homme blanc qui nous revient en pleine figure avec son cortège de bienfaits supposés offerts aux populations indigènes. Ah la mission civilisatrice de quelques pays européens, magnifique argument et terrible justification pour mieux soumettre peuples, tribus ou ethnies au nom de l’universalité de valeurs véhiculées naguère (Profit, rendement, économie d’échelle, rationalisation des moyens de production etc…)et surtout afin de mieux piller les ressources au sens large du pays.

“C’est le passage du moyen-âge aux temps modernes que nous avons permis dans un pays où rien de tout cela n’existait avant 1830 !” Ah quelle bande d’imbéciles, ignares et passéistes d’abord et puis quelle bande d’ingrats ensuite. Et dire qu’après en avoir tué entre 300 000 et 500 000 entre 1954 et 1962, la France a du renoncer à ses prétentions…Sans parler de la politique menée dès 1830….

“d’une absolue méconnaissance des faits”. 1° J’ai suffisamment étudié le dossier et échangé quand j’étais à Erevan, merci. 2° Pitié, point de leçon sur l’histoire de France, je pense être assez calé sur le sujet, merci (bis)

“Mais le colonialisme n’a pas eu que des effets pervers”. Autrefois, le défunt Jorg Haider tenait les mêmes propos au sujet du nazisme, régime qui avait le bienfait selon lui d’offrir un système de plein emplois à ses ouailles… Et puis le stalinisme…, le castrisme…, gageons que nous pouvons trouver des “aspects positifs” à ces derniers.

“Nous avons aussi le droit d’être fiers de ce que nous avons pu exporter” soit 27 000 jeunes appelés tués par exemple? La gégène, les bidons d’essence?

Pourquoi s’étendre sur le sujet, ah oui juste pour souligner que je n’ai jamais comparé le génocide arménien et la colonialisme, qui sont deux crimes bien distincts. Dans mes propos, Philippe, vous n’avez lu que ce que vous vouliez bien à lire, point.

#5 
Ecrit par Rey Bruno le 05 mai 2010 à 17:37:24

Lyon : Les policiers apprennent quelques rudiments d’arabePosté par Novopress dans Actualité le 14 mai 2010 | Selon le site de Radio Scoop, « une trentaine de policiers de la région ont déja suivi à Lyon une formation baptisée « repères pour un comportement adapté vis-à-vis des familles d’origine maghrébine »« . Les policiers présents durant le stage, on appris « quelques rudiments d’arabe, connaître l’histoire de l’immigration et de l’Islam en France« .Rhone alpes est d’ailleurs la seule région de France à proposer cette formation.
ça c’est le vrai visage de l’UMP

#6 
Ecrit par Infos le 17 mai 2010 à 11:26:42
Article précédent : Capacité d’autofinancement