COMMUNIQUE DE PRESSE

Posté dans au Conseil Municipal le 22 juin 2010

L’ordre du jour du conseil municipal du 21 juin 2010 fait l’objet d’une seule et unique délibération concernant la modification des statuts de la Communauté de Communes du Pays de Romans. Volontairement notre groupe ne participera pas à ce conseil municipal.

Par cette action nous souhaitons manifester notre indignation face au mépris orchestré par la majorité municipale à l’égard de notre groupe. En 2008 au lendemain des élections municipales, Mr Bertholet Maire de Romans et Mr Dresin Président de la Communauté de Communes du Pays de Romans et parallèlement premier adjoint à la ville de Romans, ont écarté toute possibilité de participation et d’implication de notre groupe, privant ainsi la moitié des Romanais d’une représentation au sein de la communauté de Communes du Pays de Romans.

Certes la loi n’exige pas une représentation des oppositions municipales au sein  des conseils communautaires. Mais, en nous excluant volontairement et délibérément, nous estimons que l’équilibre démocratique est complètement et radicalement bafoué.

Nous estimons que nous sommes une fois de plus,  victimes d’un déni de démocratie.

Commentaires

Je suis stupéfait de prendre connaissance de cette situation. Je ne pensais pas que c’était à ce point.

#1 
Ecrit par jean le 22 juin 2010 à 08:12:35

Est- ce çà que nos édiles appellent la démocratie participative ? D’ailleurs n’y a-t-il pas une adjointe chargée de ce domaine ?

#2 
Ecrit par Hugo le 22 juin 2010 à 10:46:38

Oui mais les participants sont sélectionnés. J’ai été refusé et je ne suis qu’un simple citoyen

#3 
Ecrit par Pierre le 22 juin 2010 à 22:26:17

C’est à ROMANS et nulle part ailleurs
…à méditer…
Les élus cèdent aux sirènes de la rumeur et interdisent un apéro géant …
il y a longtemps que les jeunes de romans partent se distraire ailleurs…
Au même moment , les elus trinquent le raki sur la pelouse à un autre apéro, chemin des boeufs..
Chaque année , un autre apéro géant, organisé par la ville ,celui de la foire, dure 10 nuits. L’an dernier, il ne fut pas sans incidents..
Ce même week-end, à ST NICOLAS DE PORT, le maire autorisait un apero geant, y voyant là, ” une nouvelle methode pour tisser du lien social”

#4 
Ecrit par janot le 29 juin 2010 à 11:56:20

L’effondrement d’un immeuble rue Gaillard qui a failli coûter la vie à une personne , montre une fois de plus à quel point l’incompétence se développe en matière d’urbanisme..
Pour preuve également les dernières catastrophes naturelles dans le sud…
Il faut bétonner à tout prix, y compris en zone inondable, exploiter le moindre m2 de libre pour faire des recettes fiscales ou pour rentabiliser au maximum un projet de promoteur…
L’analyse de prévention des risques, obligatoire dans tout chantier, est devenu complètement fumeuse…
BETONONS, BETONONS Çà rapportera toujours quelque chose même si la vie de quelques uns et leurs biens sont aussi mis en péril…
Bientôt le projet-devenu indécent - de la cité de la musique va naître, un espace vert et de jeux en moins pour les enfants et les jeunes, un entretien qui va coûter très cher. Les bétonnières sont aussi juteuses que les aller-retour de la bourse…

Quel malice d’avoir placé adjoint à l’urbanisme, un élu vert!

#5 
Ecrit par Simone le 30 juin 2010 à 11:06:05