La prévention est une priorité et c’est le rôle du Maire !

Posté dans général le 21 septembre 2010

Tel est le crédo de Marie Hélène THORAVAL qui déjeunait le 14 septembre dernier avec Christian ESTROSI, ministre de l’industrie.estrosiimgp0656

Elle avait soutenu le ministre, également Maire de Nice, en compagnie de 13 autres signataires, dans une lettre ouverte parue dans le Monde cet été au sujet de la délinquance dans les villes de gauche.

Marie Hélène THORAVAL était l’invitée de Christion ESTROSI à Paris, à l’occasion d’un déjeuner qui réunissait autour du ministre de l’Industrie, plusieurs chefs de file de l’opposition  de grandes villes à majorité de Gauche tel que Grenoble, Dijon, Montpellier…

” Nous nous sommes  dans un premier temps entretenus des problèmes de sécurité dans nos propres villes. Mais nous avons aussi abordé des dossiers économiques en faisant de  la prospective dans nos territoires respectifs. Le ministre pourrait d’ailleurs effectuer un déplacement dans le Nord  Drôme.

Le grand sujet de préoccupation actuel du chef de file de l’opposition municipale reste la sécurité. ” Il faut que nos élus arrêtent de tout mettre continuellement sur le dos de l’Etat. Les financements des CUCS ( Contrat Urbains de Cohésion Sociale) ont augment de 33% entre 2009 et 2010 passant de 37 à 49 millions d’euros. D’autre part l’Etat propose un financement pour de la vidéo surveillance. Que la municipalité commence par utiliser les outils qui lui sont proposés avant de critiquer.

Il faut plus de prévention pour lutter contre la délinquance, notamment sur la récidive. Et c’est le rôle du Maire et des élus de la majorité de travailler au plus près de la population Romanaise. Je ne pense pas que Mr  BERTHOLET soit insensible à la prévention , mais je crois qu’il n’a pas confié la coordination des mesures à la bonne personne. Est ce que cette mission interesse vraiment Cléo DELON, l’adjointe chargée de la tranquillé publique ? A-t-elle réellement envie de s’investir ?

Il faut reconnaitre que la tâche qui lui a été confiée n’est pas simple. Elle doit ainsi faire face  à un saupoudrage constant des financements sur différents dispositifs  et associations, alors qu’il faut les concentrer sur des actions plus efficaces. Le maire et les élus délèguent trop  leur rôle de prévention notamment à des associations. Ce sont les élus eux même qui doivent être présents sur le terrain, au contact des familles.

D’autre part, que les élus de la majorité arrêtent de toujours vouloir repasser “la patate chaude” que constitue la délinquance. Nous sommes prêts à nous assoir autour d’une table pour discuter de ce problème  dont la majorité  municipale ne semble pas avoir pris la pleine mesure. Mais il faudrait enfin que la commision sur la tranquillé publique fonctionne.

Promise au lendemain des élections municipales, elle ne s’est pas encore réunie une seule fois. D’autre part nous attendons toujours l’audit sur la sécurité, commandé l’an dernier à une société spécialisée.

Commentaires

Il est intéressant de souligner que la proposition, sans lendemain, faîte par le maire de Nice, à propos d’éventuelles sanctions à prendre contre certains maires, jugés (Par qui ?)trop laxistes en matière de lutte contre la délinquance, a été sévèrement taclée, en privée bien sûr par le chef de l’Etat. Notre président, quel le monde entier nous envie pour ses réflexions, sa pondération et son self control avait, il est vrai, fait très fort à Grenoble en juillet dernier.

Le gouvernement de François Fillon multiplie les lois répressives? Les décrets d’applications ne sont pas publiés pour certaines, d’autres sont retoquées par le Conseil Constitutionnel et d’autres encore ne peuvent être appliquées fautes de moyens tant matériels qu’humain.

Avec un maire de Nice, mis en cause pour sa gestion des repas municipaux, un ministre de l’Intérieur, condamné pour injures raciales par la justice de la REPUBLIQUE FRANCAISE, la droite est bien mal placée pour donner des leçons dans le domaine de la sécurité.

La politique du tout répressif, du langage martial, de l’inflation législative a depuis longtemps montré ses limites. La politique du bouc émissaire traduit un gouvernement aux abois, perdu dans une quête effrénée de l’électorat frontiste et qui par des mots et ses actes nous fait honte.

Nicolas Sarkozy et ses zélateurs n’aiment pas la France. Qu’ils prennent donc un yacht…

#1 
Ecrit par Rey le 22 septembre 2010 à 11:37:19

Il est bien connu que quand on n’a rien à dire on déplace le sujet ailleurs. Rey, il me semble que ce blog est local et que les différents thèmes abordés concerne Romans et seulement Romans.
Moi, je m’en contrefou de ce que fait Estrosi à Nice, ou Sarkozy à Paris….
Je veux que nos politiques locaux fassent tout pour Romans, et en matière de sécurité il est vrai qu’on est mal loti…
Messieurs Bertholet, Dresin, Abel, Durand et Madame Delon ont sûrement mieux à faire.

#2 
Ecrit par Bertrand le 22 septembre 2010 à 13:16:17

Le local et le national sont pourtant intimement liés car en supprimant des milliers de poste dans les ministères régaliens, cela a forcément des incidences sur la tranquillité publique d’une petite ville comme Romans.

#3 
Ecrit par Bruno Rey le 23 septembre 2010 à 16:31:37

Madame Marie Hélène THORAVAL
Aux complices et au traitres de l’UMP
En ces temps d’émeutes, si d’aucuns en doutaient, les discours sécuritaires de Nicolas Sarkozy et de sa clique de godillots ahuris demeurent très éloignés des consignes données aux forces de l’ordre. Celles-ci vont devoir une fois de plus lutter sur deux fronts : les bandes multiethniques en face et une élite politique et judiciaire qui les frappera par derrière. En quelque sorte l’alliance de la casquette à l’envers et de la Rolex.

Alors que depuis des années les matadors de l’UMP se répandent en promesses sur le rétablissement de l’ordre républicain, les forces de police procèdent à très peu d’interpellations de casseurs. Quant à les faire condamner en justice, cela relève de la science-fiction dans la France de Sarkozy.

#4 
Ecrit par guilotine le 20 octobre 2010 à 18:34:54

C’est sans doute du fond d’un canapé que vous avez rédigé ces propos. Ne vous en déplaise, Madame Thoraval vous terrasse par son implication sur le terrain par ce qu’elle est dans le concrêt, le factuel et cela vous désarme tellement que votre seule réaction est le parti de l’agressivité. Vous oubliez que vous avez face à vous une véritable femme attachée à la démocratie qui a fait le choix d’un rassemblement de différentes tendances au sein de sa liste dont elle respecte les différences et les valorise commectivement.
Ce n’est pas elle qui a incité les jeunes à descendre dans la rue !

#5 
Ecrit par alain le 21 octobre 2010 à 10:07:52

Depuis plusieurs jours, des exclus de la société et en souffrance nous font part de leur détresse en mettant le feu à la ville.

Nous devons entendre leur message et les excuser. C’est la faute à Sarkozy si ces gens sont malheureux.

Et tant pis pour ceux qui ont tout perdu dans ces incendies et pour les morts à venir.

#6 
Ecrit par JC le 07 janvier 2011 à 13:58:03

la tirelire cassée pour déneiger? Donnons des pelles au service culturel…au moins il servira à quelques choses…

#7 
Ecrit par amar le 08 janvier 2011 à 22:32:38
Article suivant : LE QUOTIDIEN DES ROMANAIS ?
Article précédent : Circulation et sécurité