Débat d’Orientation Budgétaire

Posté dans général le 10 février 2011

Au programme de la réunion du conseil municipal de lundi soir, il y avait le débat d’orientation budgétaire. Le grand argentier de notre ville nous a présenté son brillant redressement d’une situation laissée désastreuse par son prédécesseur.

Bien sûr ont été évoquées les différentes causes d’insuffisance de ressources pour notre ville telles des subventions d’état inférieures à celles que touchent les autres villes de la même strate, les municipalités précédentes n’ayant pas su faire valoir leurs droits en temps voulu ; et surtout, cause majeure rappelée quasiment à chaque réunion du conseil, le désengagement de l’état avec la réduction des subventions qui en découlent.

Mais le talent de nos experts en finances publiques leur permet de faire les rassurantes annonces suivantes :

-           Pas d’augmentation d’impôts en 2011.

-           La dette diminue.

-           Pas de restriction sur le budget accordé aux associations.

-           Pas besoin de rationalisation des effectifs municipaux.

-           Pas besoin de politique d’austérité.

Et même que les 5 millions d’euro du bail emphytéotique de la gendarmerie sont provisionnés pour le cas ou la ville devrait les restituer si ce bail devait être cassé par confirmation en appel de la décision du tribunal administratif.

L’opposition municipale se pose la question suivante : pourquoi la ville s’est-elle privée des quelques 383.000 euro qu’apportait annuellement le loyer de la gendarmerie si elle peut si bien se passer de l’apport des 5 millions du bail emphytéotique qui nous les fait perdre ?

A ceux qui se satisfont du discours de nos financiers municipaux et qui pensent pouvoir dormir en toute confiance sur leurs deux oreilles, nous prédisons un réveil sans doute douloureux !

Commentaires

Si je comprends bien, pas d’autres choix que faire baisser la dette, donc aucun projet pour la ville.

#1 
Ecrit par pierre le 10 février 2011 à 17:28:31

On voit bien que les efforts sont de simples effets d’annonce, encore un carnaval à 100 000 € ce qui est exorbitant, 3 millions de subventions aux associations alors que Montélimar ville comparable de même strate alloue 1 500 000 € à ses associations. 3 000 0000 pour la part communale de financement de la cité de la musique et 6 millions pour la comcom, et je ne parle pas du futur budget de fonctionnement de cette infrastrucure pharaonique. Combien pour restaurer Saint-Barnard et le Calvaire qui sont les joyaux de notre ville ? 40 000 €. Bref à Romans c’est Bizance moins on a d’argent et plus on en dépense ! Avec une dette de 75 millions d’Euros on peut remercier la majorité municipale de sa gestion saine ! Qui en payera les conséquences ? tous les romanais imposables ou pas. A M. le maire je dis merçi M. déficit, et à son adjoint aux finances je dis merçi Philippe Déficit.

#2 
Ecrit par Benjy le 11 février 2011 à 12:31:59

et le nouveau musée d’art contemporain dans les locaux de l’ancienne usine Jourdan ?
La ville est en train de réfléchir à la pérennisation de ce projet.
Comme si nous avions besoin d’avoir un musée à Romans ! ! !

#3 
Ecrit par dédé 26 le 13 février 2011 à 22:21:25

Les logements sociaux sont-ils réellement… sociaux?

C’est la question que pose le docteur en histoire économique Jean-Baptiste Noé, sur Contrepoints.org. Et sa réponse est des plus claires : les locations à loyer modéré renchérissent le coût global du logement et ne profitent pas aux populations les plus pauvres. Selon lui, il existe une multitude de ménages dont les revenus sont nettement supérieurs aux limites prévues par la loi pour bénéficier de loyers réduits. Cette situation ne serait d’ailleurs pas pour déplaire aux offices HLM qui sont ainsi certains d’être payés.
Le constat avait déjà été repris par l’IFRAP en décembre dernier. Le think tank économique estimait à plus de 400.000 le nombre de ménages occupant indûment des logements sociaux. Constat depuis réfuté par le directeur de la Régie Immobilière de la Ville de Paris.

Jean-Baptiste Noé enfonce le clou : il estime en effet que la loi SRU, qui reposerait sur des fondements théoriques erronés, est un instrument électoraliste qui profite à la gauche. Il écrit :

“En obligeant les communes à avoir 20% de logements sociaux, sans tenir compte de leur besoin, de leur état financier et de leurs réserves foncières, on les oblige en réalité à intégrer chez elles une forte dose de population électoralement proche des idées socialistes”.

Lu sur Contrepoints

#4 
Ecrit par Piston le 28 février 2011 à 23:06:17

La culture, nouvel outil de pouvoir à ROMANS

Après Brozille, la mairie prive la société des concerts de diffusion après 60 ans d’activités à ROMANS. Michel Vagnoux a donc démissionné. Cette asociation n’était pas déficitaire. Les seules associations restantes et donnnants des spectacles sont l’Harmonie de Jacquemart et Empi et Riaume. Elles ne seront pas inquiétées, vu leur profil. Heureusement que nous avons encore quelques organisateurs privés locaux.
Pour la mairie, la culture est un outil de pouvoir qui ne doit pas souffrir…de contre-pouvoir. Elle a donc crée une regie pour tout régenter sous la baguette magique d’EMILIE JUNGO
Pour preuve, les doléances de LEUR carnaval retenus encore cette année dans une mascarade démocratique: le cerveau de sarko, et le doigt pointé sur les romanais qui n’ont pas voulu déneiger leur trottoir. AUCUN grief contre la mairie.
Un carnaval qui soit dit en passant a été reduit d’une heure, de son procès en grande pompes et qui durera en tout et pour tout un peu plus de trois heures.
Les romanais y depenserait en moyenne 100 euros ( source mairie dans ROMANS MAG de janvier)
LE CENTRALISME DEMOCRATIQUE cher à leur ancienne idole Georges MARCHAIS est plus que jamais de retour sur la scène des Cordeliers. La programmation est à peine ciblée. Que des artistes engagés à gauche.
Heureusement que certains lieux restent ouverts à une culture axée sur la qualité sans arrières pensées politiques comme à Hauterives , ST Donat ou encore Chateuneuf d’Isère…

#5 
Ecrit par Armonie Ka le 04 mars 2011 à 10:16:09

Bien dit Armonie Ka !
Et cette exposition dans l’ancienne usine Jourdan qui doit coûter une fortune aux Romanais !
On peut dire qu’Emilie Jungo sait choisir ses intervenants !
Je ne sais pas si un jour nous aurons le droit de voir les vrais chiffres…
Quel pognon foutu en l’air !

#6 
Ecrit par dédé 26 le 06 mars 2011 à 14:55:03

Pourquoi vendre la gendarmerie alors que le budget prévoit une réserve de 5 millions d’euros au cas ou il faudrait rembourser ? Cette somme n’est donc pas utile et utilisée.

#7 
Ecrit par k-noninitié le 08 mars 2011 à 16:01:32

Une fois de plus le débat budgétaire fait débat.
MR Dresin donne dans l’autosatisfation.
Pour ma part, je ne crois QUE les chiffres officiels du Ministère et chacun pourra constater comme on nous enfume en copiant le lien ci dessous:

http://alize2.finances.gouv.fr/communes/eneuro/tableau.php?icom=281&dep=026&type=BPS&param=3&exercice=2009

Je n’ai pas oublié les 9% d’augmentation des impôts il y 3 ans.

Si la municipalité est si bien pourquoi ne pas nous les rendre désormais. En faisant le choix de 1 ( an)x9% ou lieu de 3 (an)x 3%, et ce la à perpétuité, on s’est bien fait avoir.

#8 
Ecrit par Un con ...tribuable le 30 mars 2011 à 12:04:30

QUE FAIT-ON AVEC NOTRE ARGENT?

Côte JACQUEMART, il y a peu, une entreprise effectuait une remise en état minutieuse des pavés pendant plusieurs semaines.
Ces derniers jours, une autre entreprise a effectué des tranchées pour une renovation de la canalisation, cassant tout ce travail
Probablement demain, une autre viendra remettre les pavés…
A suivre…
Deux choses: Où à la mairie, on se fout des deniers publics ou on aime passer des marchés….où les deux!
En parlant de marché, quid de celui du feu d’artifice?

#9 
Ecrit par Picsou le 02 mai 2011 à 18:54:53