Marie-Hélène Thoraval réagit au discours du Président de la République lors de sa visite dans la Drôme

Posté dans général le 25 novembre 2011

En visite ce vendredi dans la Drôme,  le Président de la République a critiqué l’accord entre le Parti Socialiste et Europe-Ecologie Les Verts, soulignant que « réduire la part d’énergie nucléaire équivalait à une destruction de la filière nucléaire ». Plus tôt dans la matinée, Nicolas Sarkozy avait expliqué que cet accord risquait de susciter « un mouvement massif de délocalisation car grâce au nucléaire, les entreprises et les particuliers français payent deux fois moins cher leur électricité qu’en Allemagne ».

Présente lors de la visite de l’usine d’enrichissement d’uranium d’Areva à Pierrelatte, la Député de la Drôme, Marie-Hélène Thoraval a estimé que  « le choix du Président de la République de se rendre dans la Drôme pour défendre l’indépendance énergétique française n’est pas anodin. En effet, avec ses 4 réacteurs nucléaires de la centrale du Tricastin et l’usine FBFC (filiale de Areva) de Romans, notre département serait l’un des premiers à faire les frais de l’accord entre le PS et les Verts . Avec leur accord, les élus PS et Verts menacent 25 000 emplois dans la Région Rhone-Alpes, 10 000 emplois dans la Drôme et près de 900 emplois à Romans. J’ajoute que  le Département et la Ville de Romans sont dirigés par les Socialistes et les Verts, ce qui me fait craindre les pires conséquences pour l’emploi. Et à la région, la situation est encore plus inquiétante puisque le Président de la région ne gouverne qu’avec le bon vouloir de ses alliés écologistes. C’est inadmissible qu’un accord politique puisse avoir des conséquences aussi dramatiques sur l’emploi. Je rappelle  que les Verts et le PS ont troqué 25 circonscriptions contre 24 centrales nucléaires. Ce n’est vraiment pas digne de responsables politiques. Cela démontre bien que les Verts et les Socialistes n’ont pas pris conscience des enjeux d’avenir »

Commentaires

Les socialistes et les verts veulent détruire la filière nucléaire, mais personne ne voudra le mettre en pratique.
Les municipalités, les départements, les régions sont à gauche, mais personne ne voudra le faire chez lui …. trop d’emploi en jeu.
Pour nous localement, je vois bien Messieurs Bertholet, Dresin et Abel annoncer la perte de 900 emplois sur Romans ! Ou encore Monsieur Guillaume en perdre 10 000 !

#1 
Ecrit par louis le 28 novembre 2011 à 09:53:50

Les verts ont une drôle de conscience.
Ils se disent pacifiques mais détruisent les installations de sécurité du convoi ferroviaire nucléaire ainsi que la voie ferrée au risque d’un accident ou derraillement…Ils pénétrent dans une centrale nucléaire sans gestion des risques…
Plus anodin mais très révélateur, la derniere “fête de la recup” nous vaut un affichage sauvage sur les murs et édifices d ela ville ..une pollution visuelle dont ils n’ont rien à faire…
Une curieuse façon de vendre une bonne qualité de vie !

#2 
Ecrit par Jim le 06 décembre 2011 à 10:51:42