Une agonie orchestrée

Posté dans général le 31 mai 2012

Lourdes sont les conséquences des accords préélectoraux sans lesquels l’ancienne équipe municipale ne pouvait se maintenir au pouvoir ! En effet, le PS Romanais ne pouvait garder le contrôle de la ville sans compromis avec les candidats “verts” auxquels ils devaient céder les places de leur choix. C’est ainsi que l’urbanisme et le plan de circulation de notre ville sont confiés à des élus qui, animés d’une apparente phobie de l’automobile, sont en train d’orchestrer l’agonie de notre cité.

Ce que nous pouvons observer d’entretien et d’aménagements de voirie laisse supposer que pour nos élus écologistes, plus il y aura de gêne à circuler en automobile, plus les gens adopteront le vélo pour leurs déplacements urbains. Mais ce qui est évident, c’est que plus il y aura de gêne à la circulation, plus les automobilistes feront de grands détours et passeront de temps dans des bouchons et plus sera gaspillé de carburant en ajoutant de la pollution à la pollution. Il faudrait être bien naïf pour croire que, tant que nous aurons les moyens d’utiliser des véhicules automobiles, nous pourrions utiliser des bicyclettes les jours ou il fait froid, ou il pleut, ou nous avons des paquets à transporter ou des enfants à accompagner ! En conclusion, cette gestion prétendument écologistes ne peut aboutir qu’à un accroissement de la pollution locale et à la poursuite de l’agonie d’une ville que les consommateurs préféreront éviter autant que possible !

Certes il nous faut favoriser et sécuriser au maximum la circulation des cyclistes, mais cela doit se faire en harmonie avec la fluidisation de la circulation automobile et le développement de zones de stationnement de proximité car la vitalité d’une ville passe obligatoirement par la facilité d’accès à ses commerces et à ses sites touristiques.

120330_0695-r

Le lobby du “tout vélo” ne connaît pas les bornes du ridicule !

Les commentaires sont fermés

Article précédent : CARNAVAL 2012