DEBAT D’ORIENTATION BUDGETAIRE

Posté dans au Conseil Municipal le 19 novembre 2012

STOP A L’ENFUMAGE

Lors du dernier conseil municipal du 12 novembre 2012, les orientations budgétaires nous ont été proposées pour l’année 2013 afin d’être débattues.

Quelques chiffres proposés à votre réflexion :

+ 10% d’impôts pour les Romanais

L’imposition est de 584€ par habitant alors qu’elle se situe à 530€ par habitant dans des villes comparables dites de la même strate (données 2011).

+73% d’endettement par habitant

Lorsqu’une ville comparable présente un endettement par habitant de 1055€, la majorité socialiste a endetté les Romanais sur un montant supérieur de 73% soit 1825€ par habitant.

Attention, les socialistes se glorifient d’une non augmentation des taux d’imposition. Nous soutenons bien évidemment cette décision mais déplorons qu’il y ait autant d’inégalités entre les différents quartiers de notre ville. A taille égale, on peut relever une imposition qui passe du simple au double !

Les projets de la majorité socialistes

Nous sommes en accord

  • avec la création de place de parking
  • les investissements sur le cimetière calvaire des Recollets
  • la réfection des voiries que nous jugeons insuffisante
  • les travaux d’amélioration de la performance énergétique
  • les travaux d’amélioration des écoles, restaurants scolaires et gymnase

Nous déplorons un manque d’ambition et demandons

  • la mise en place de moyens de vidéo protection
  • une augmentation des moyens alloués à la Police Municipale
  • une rénovation urbaine généralisée à l’ensemble de la ville
  • le lancement d’un 4° pont sur l’Isère afin de fluidifier la circulation au lieu d’un gymkhana abracadabrant

Enfin, comme un grand nombre de Romanais nous sommes contrariés par l’image de notre ville. Il ne se passe pas une semaine sans que la rubrique des faits divers ne révèle l’insécurité grandissante subie dans nombre de quartiers. Les habitants ne sont pas entendus, leur douleur est ignorée, ce n’est pas acceptable.

Commentaires

Débat d’orientation budgétaire

Sur la situation économique de la ville de Romans les chiffres présentés indiquent la réalité mais pour être plus complet il faut rajouter les deux tableaux complémentaires suivants :
- l’imposition par habitant par rapport aux villes de même importance soit 584euros contre 530 euros (estimation) en 2011 +10% qui est la taux moyen sur la période 2008/2011.
- l’endettement par habitant par rapport aux villes de même importance soit 1825 euros contre1.055 euros (estimation) en 2011 + 73% - sur la période 2008/2011 ce taux est de 80%.
Sur l’évolution budgétaire et financier de la ville de Romans
Nous ne reviendrons pas sur les années 2008/2011 sur lesquelles nous avions souligné l’insuffisance de Capacité d’Autofinancement sur cette période.
Sur 2012 il apparaît que la Capacité d’Autofinancement est suffisante et qu’il y a même un excédent de l’ordre de 100.000 euros ce dont nous nous réjouissons et souhaitons que cela perdure et même s’accélère (nous attendrons le compte administratif pour confirmation).
Nous notons cependant que la marge de 100.000 euros comparativement à la hausse annuelle de 150.000 euros du capital des emprunts à rembourser jusqu’en 2019 est insuffisante –
remboursement 2012 3.100.000 euros 2019 4.000.000 euros -.hors nouveaux emprunts qui ne manqueront pas d’augmenter le besoin supplémentaire.
Il faudra quoiqu’il arrive soit augmenter les recettes, soit diminuer les charges, soit les deux pour faire face aux besoins sur les années à venir.
Nous pensons qu’il y a des possibilités de réduction de charges de fonctionnement n’impactant pas la vie des Romanaises et Romanais .
L’endettement de la ville de Romans au 31.12.2011 71.568.000 euros tous budgets confondus a diminué sur la période 2008/2011 de 10.845.000 euros soit 13.50%, à noter sur cette même
période 10.900.000 euros de cessions diverses.
Nous ne sommes pas dans l’obsession de la baisse à tous prix de l’endettement comme nous l’avions déjà dit les années précédentes mais sur la nécessité d’une Capacité d’Autofinancement récurrente hors cessions faisant face aux remboursements du capital des
emprunts en cours et à réaliser.
Les cessions éventuelles devant être adossées aux investissements et ou aux remboursements par anticipation des emprunts en cours même si les pénalités sont importantes (limitation risque futur).
Concernant les emprunts à risques les experts eux mêmes estiment les pronostics difficiles d’où un risque non maîtrisable à subir et assumer.
Conclusion :
Quand nous parlons de la Capacité d’Autofinancement celle-ci s’entend bien évidemment hors cessions.
Nous souhaitons que le budget 2013 et les suivants poursuivent et intensifient l’amélioration de la Capacité d’Autofinancement pour le plus grand bien des Romanaises et Romanais et le mieux vivre à Romans.
Nous analyserons avec attention le budget 2013 et le compte administratif 2012 en espérantavoir été écouté et entendu par la majorité.

#1 
Ecrit par Noel le 05 décembre 2012 à 14:11:53