Appuyons-nous sur l’agglomération Valence-Romans !

Posté dans général le 19 juin 2014

 

A l’occasion des élections municipales, vous avez élu 13 représentants romanais au sein de l’agglomération Valence-Romans-Sud Rhône-Alpes, créée le 1er janvier 2014.

Comme vous le savez, l’agglomération prend en charge de nombreuses compétences qui touchent le quotidien des Romanais comme les transports, la gestion des déchets et la médiathèque. Elle détermine également les grandes orientations en matière de développement économique et d’aménagement du territoire.

Ces dernières semaines, les débats entourant l’avenir de l’agglomération ont été vifs entre les tenants d’un maintien du périmètre actuel, et ceux prônant la scission de l’agglomération entre le bassin romano-péageois, et le bassin valentinois.

Durant la campagne, mon engagement sur ce dossier avait été clair « défendre les intérêts des Romanais dans la grande agglomération ». Cet engagement se traduit aujourd’hui par notre volonté de faire adhérer la Ville de Romans à un schéma territorial qui lui permettra d’émerger dans la compétition régionale à l’avenir. Une position qui s’est encore renforcée après l’analyse approfondie de la situation financière de la Ville de Romans : endettement plus fort que la moyenne nationale et épargne disponible menacée par la baisse des dotations de l’Etat.

Dans ce contexte, le périmètre de l’agglomération Valence-Romans-Sud Rhône-Alpes apparaît pertinent à plusieurs titres pour Romans. Aujourd’hui, l’accroissement de l’attractivité économique d’une ville comme Romans n’est envisageable qu’en prenant part active dans un ensemble dont la taille critique peut permettre de se développer face à la concurrence régionale de Grenoble, Lyon ou Saint-Etienne. A ce titre, l’agglomération Valence-Romans-Sud Rhône-Alpes en tant que 4eme agglomération de la région rassemblant plus de 200 000 habitants est en mesure d’agir comme une locomotive permettant de relancer le territoire romanais. En matière de gestion, la mutualisation de nombreux services entre la Ville et l’agglomération permettra une meilleure efficacité de l’offre de service public et dégagera des marges de manœuvre permettant de nouveaux investissements. Ainsi, grâce au potentiel fiscal de l’agglomération, nous pourrons mettre en œuvre les projets porteurs de croissance et d’emplois pour le bassin romanais.

Au moment de l’installation du nouvel exécutif de l’agglomération dont j’ai été élue 1ère Vice-Présidente, je poursuis donc le travail de prise de contact avec les différents services de l’agglomération afin de donner les moyens aux ambitions que notre équipe nourrit pour l’avenir de notre ville. Dans cette lignée mon souhait est que l’implication des élus se concentre sur les enjeux qui nous permettront de retrouver de l’emploi, de la croissance et d’améliorer la qualité du service public sur notre territoire.

Vous pouvez donc continuer à compter sur moi pour défendre les intérêts de Romans dans cette agglomération, une entité clé que la Ville de Romans doit maintenant adopter pour financer les investissements indispensables à la relance de son attractivité.

 

Marie-Hélène Thoraval

Maire de Romans

Ancien Député

Les commentaires sont fermés

Article précédent : Réforme des Rythmes Scolaires