Toujours plus actifs

Posté dans au Conseil Municipal le 11 novembre 2014

Depuis le début du mandat, l’équipe municipale déploie toute son énergie pour mettre en œuvre les actions validées lors des dernières échéances électorales. Les actions immédiates ont été menées à bien dès le début de l’été : les Romanais profitent aujourd’hui d’un stationnement gratuit en centre-ville pour faire leurs courses rapides et de la remise en double sens des grandes avenues de Romans permettant une circulation plus fluide. Ils voient déjà les effets d’une gestion communale plus efficace avec, notamment, un « plan voirie » devenu indispensable au regard de son piètre entretien depuis une trentaine d’années.
Ils constatent aussi que leur sécurité n’est plus un tabou et que la municipalité se donne les moyens pour la rétablir en mettant en place des dispositifs qui ont fait leur preuve partout en France mais qu’on s’interdisait d’adopter sur Romans. Trois quartiers expérimentent le dispositif « voisins vigilants ». Le schéma d’implantation des caméras de vidéoprotection vient d’être validé par l’équipe municipale. « Qui casse répare » a déjà été appliqué comme alternative à une amende auprès de jeunes, et le Conseil des Droits et des Devoirs de la Famille permet des rappels à l’ordre aux familles de jeunes. Les Romanais peuvent également compter sur la détermination du Maire et de son équipe à redonner au centre ancien la vocation historique et commerciale qu’il n’aurait jamais dû perdre.
Parallèlement, la ville de Romans se positionne dans l’ensemble des instances où sa voix n’a pas toujours été claire. Aujourd’hui, Romans parle d’une seule voix à HPR, à l’agglomération et dans les grands syndicats qui gèrent des dossiers stratégiques tels que les transports, le développement économique et les subventions. Ainsi, notre manière de gouverner n’est plus guidée par des carcans idéologiques. Nous nous ne faisons qu’appliquer la méthode qui nous semble efficiente au service d’un objectif : la réussite de Romans

Les commentaires sont fermés

Article précédent : L’état et ses contradictions