Du courage et de la cohérence

Posté dans général le 3 décembre 2014

Durant ses derniers cours au Collège de France, le philosophe Michel Foucault parle du «courage de la vérité » qui peut se résumer dans l’idée d’exprimer un point de vue en refusant la complaisance et la flatterie, quitte à en payer le prix.

Cette idée de « courage de la vérité » guide aujourd’hui l’action municipale qui a trop longtemps laissé la place aux promesses intenables et aux décisions floues. Dire la vérité sur la situation financière de la commune, c’est souligner le niveau de dettes toxiques (33 millions d’euros) héritées de la gestion socialiste, c’est aussi rappeler le sous-investissement dans les bâtiments communaux (besoins financiers estimés à 22 millions d’euros pour une remise en état) et dans la voirie (estimation à 30 millions d’euros pour remettre à niveau l’ensemble du réseau) qui ont un impact sur l’image que renvoie la ville à ses administrés.

Avoir le « courage de la vérité », c’est prendre des décisions difficiles pour assurer à la ville des jours meilleurs. Notre décision concernant les maisons de quartier n’est pas une décision qui se prend sans en mesurer les effets. Elle est le fruit d’une analyse fine de la situation de ces structures auxquelles personne n’avait eu le courage de dire la vérité sur les moyens engagés par la collectivité. Le niveau d’intervention de la commune demeurera largement supérieur à nombre de communes comparables.

à l’heure d’une forte défiance à l’égard des politiques, la gestion d’une collectivité comme Romans nécessite également de faire preuve de cohérence. C’est pourquoi l’équipe municipale s’attache depuis le début de son mandat à poser les actes d’une gestion nouvelle en cohérence avec les engagements pris auprès des électeurs. Les investissements dans la voirie, la vidéo protection, le respect des espaces publics, les prémices de la « Cité du Talent » et du plan de valorisation du centre ancien traduisent d’ailleurs déjà les premières priorités dont le débat d’orientation budgétaire précisera les contours. Sans attendre, j’ai demandé à l’ensemble de mon équipe de vous présenter les dossiers sur lesquels ils travaillent, dans ce dernier numéro de l’année.

Je vous souhaite une fin d’année festive et je vous invite tous à participer aux très nombreux événements organisés par la Ville et ses partenaires dans le cadre de « Noël à Romans. »

Marie-Hélène Thoraval

Maire de Romans-sur-Isère

Les commentaires sont fermés

Article précédent : Toujours plus actifs