Brunch de Romans Nouvel Élan : « A Romans, le dimanche, c’est Marie-Hélène qui gagne ! »

Posté dans général le 16 septembre 2015

Ce dimanche, plus de 350 personnes étaient présentes à l’hôtel de Clerieu à l’invitation du Maire et de son équipe en présence de Nicolas Daragon, Président de Valence-Romans-Sud-Rhône-Alpes, Gilbert Bouchet, Sénateur-Maire de Tain, Emmanuelle Anthoine, Vice-Présidente du Conseil Départemental, Geneviève Girard, Maire de Portes-Lès-Valence et Françoise Chazal, Maire d’Etoile sur Rhône.
A Romans, Nicolas Daragon est venu délivrer un message d’unité « avec Marie-Hélène Thoraval ». « Nous travaillons à l’agglomération sur des projets ambitieux pour Romans comme le projet Gar’Is, la Cité des Talents ou encore sur le dossier du déplacement de la Foire du Dauphiné ». A l’attention de quelques agitateurs présents à l’extérieur de la salle il a souligné : « J’ai aussi l’habitude de ce type de manifestations, de ce type de collectifs qui ne représente que 2% des électeurs. Je veux leur rappeler que la démocratie, ça se passe le dimanche dans les urnes. Et à Romans, le dimanche, c’est Marie-Hélène qui gagne ! »
Le Sénateur Gilbert Bouchet a poursuivi en louant l’action du Maire dans son entreprise de renouveau pour la Ville : « La situation que t’ont laissée les socialistes n’est pas facile. Nous travaillons ensemble sur la désensibilisation des prêts toxiques, nous faisons remonter vos remarques sur le désengagement de l’Etat à l’égard des communes mais je sais que ton énergie donne à la ville une nouvelle impulsion. Le marché est dynamique et la fête de la Pogne et de la Raviole bat son plein ! ».
Marie-Hélène Thoraval est ensuite revenue sur ses 18 premiers mois de mandat soulignant qu’elle avait dû régler 3 problèmes majeurs : « le manque de cadre républicain, le manque de maîtrise budgétaire et le manque d’attractivité de la ville ». Pour cela, « Nous avons restructuré la Mairie ; nous avons réduit la masse salariale de 1,5% quand elle augmentait de 6% à notre arrivée ; nous avons entrepris des actions innovantes qui ont permis de régler des dossiers importants comme la friche Jourdan ; nous avons recruté un directeur de la sécurité et renforcé les effectifs de la police municipale ; nous avons engagé une nouvelle dynamique qui permet aujourd’hui d’imaginer un nouveau positionnement économique autour du son et de l’acoustique ; nous avons animé la ville cette année plus que jamais notamment cet été avec les escales estivales ».
Après avoir remercié l’ensemble des personnes présentes dont d’éminents membres de la société civile, du monde associatif et économique, le Maire a souhaité préciser sa position sur la question des réfugiés syriens « je suis évidemment affectée par la détresse de ces personnes mais je dis qu’à Romans, aujourd’hui, nous n’avons pas moyens des prétentions du Président de la République. Tous les réfugiés disent qu’ils ont besoin d’un logement, d’un travail et de l’éducation pour leurs enfants. Je ne suis pas en capacité aujourd’hui de réunir ces trois conditions et je note d’ailleurs que nombre de Maires de gauche partagent mon analyse au premier rang desquels le Maire d’Annonay Olivier Dussopt ».
Romans Nouvel Élan se satisfait d’avoir rassemblé l’ensemble des soutiens du Maire autour de ce moment convivial et les invite à adhérer à l’association de soutien à l’action du maire. Plus d’informations : http://www.romans-nouvel-elan.fr/

Les commentaires sont fermés