Réfugiés syriens : une position responsable et majoritaire

Posté dans général le 13 octobre 2015

La question de l’accueil des réfugiés syriens a alimenté les débats au cours de ces dernières semaines. Très tôt, l’exécutif municipal a pris une position responsable : la Ville de Romans n’est pas en mesure d’accueillir dignement ces personnes, malgré toute l’humanité qui anime l’équipe municipale vis-à-vis de ces populations déplacées.

En effet, notre ville croule sous les demandes d’hébergement d’urgence qu’elle n’est déjà pas en mesure de satisfaire dans sa globalité. Bien que HPR dispose de logements vacants, nous nous refusons à mettre à disposition des logements insalubres, pas en état pour accueillir des populations déjà en état de choc, qui plus est sur le quartier de la Monnaie où l’équilibre social est précaire.

Sans assurance de travail et de logement, les réfugiés se tournent massivement vers l’Allemagne plutôt que vers la France, ce qui en dit long sur l’attractivité de notre pays sous gouvernance socialiste. Notons également que moins de 2% des Maires de France ont répondu à l’appel du Gouvernement. La décision de la Ville de Romans est loin d’être une exception dans notre pays. Mieux, elle est majoritaire dans les Villes de France et auprès des Français comme en atteste le soutien massif des Romanais depuis notre prise de position.

Pourtant sur notre territoire, diverses organisations qui confondent charité et solidarité sur le coup de l’émotion se disent prête à accueillir des réfugiés sans se préoccuper de l’avenir de ces réfugiés sur notre territoire lorsque les médias se seront tournés vers un autre sujet. L’opposition municipale est aujourd’hui sur cette ligne. La démocratie locale, c’est aussi l’écoute et l’attention de ce que pensent une majorité de Romanais. Rappelons à toute fin utile qu’ils nous ont donné mandat pour sécuriser la ville, relancer son attractivité, gérer sainement le denier public et mieux satisfaire les Romanais. Difficile après 18 mois de ne pas constater un changement réel dans la manière de gouverner notre ville !

Mots-clefs :,

Les commentaires sont fermés