Des efforts pour l’avenir

Posté dans général le 26 février 2016

À l’occasion de la présentation du budget, l’équipe municipale a rappelé les contraintes qui pèsent sur les finances communales : baisse drastique des dotations de l’état, prêts toxiques aux variations incontrôlables contractés par les Socialistes, sous-investissements chroniques dans les bâtiments communaux et l’espace public depuis des dizaines d’années.

En 2016, finies les dépenses clientélistes pour s’assurer du soutien de tel ou tel groupe de pression, associations ou organisations. Si certains considèreront ces décisions comme « idéologiques », les Romanais comprendront qu’une Ville n’a pas à mobiliser l’impôt de tous pour soutenir les intérêts particuliers de quelques-uns !

Dans le budget 2016 également, la ville poursuit son recentrage sur ses missions essentielles. L’équipe municipale se refuse de faire payer deux fois le contribuable romanais pour un service qu’il paye déjà par l’impôt qu’il verse à l’État (impôt sur le revenu), le Département ou la Région (droit de mutation par exemple).

La stratégie engagée depuis deux ans sur les dépenses de fonctionnement permet de dégager une capacité d’investissement inespérée puisqu’elle augmente de 50% par rapport au mandat précédent, atteignant 7,4 millions d’euros en 2016. Là encore, c’est le pragmatisme qui prime puisqu’en investissant, nous préservons des emplois et encourageons les autres collectivités et le secteur privé à nous accompagner. Pour chaque euro investi, nous allons cherchés 4 à 5 euros auprès d’autres partenaires.

Loin de la sinistrose qu’entretiennent nos opposants, nous sommes fiers de rappeler que les entreprises romanaises investiront plus de 150 millions d’euros dans leurs projets d’agrandissement et de modernisation dans les prochaines années, créant plus de 400 emplois à pourvoir à court terme.

Les commentaires sont fermés