À la recherche de l’opposition perdue…

Posté dans au Conseil Municipal le 25 juin 2016

L’opposition municipale a la gâchette facile et la critique leste. Ses armes : le raccourci et la rumeur. Prenons l’exemple des dotations scolaires. L’opposition semble s’offusquer d’une diminution soi-disant dramatique pour les élèves romanais. Pourtant si la Ville a fait le choix de revoir deux lignes budgétaires parmi de très nombreuses, elle continue à contribuer largement au développement des écoles et de leurs projets. Ces décisions, pour lesquelles les Directeurs d’école ont été associés depuis mars dernier, sont pleinement justifiées et n’altèreront en rien la qualité du service public offert aux enfants romanais pour la rentrée scolaire prochaine. Par ailleurs, la Ville continue aussi à accompagner et soutenir les écoles dans des domaines qui ne sont pourtant pas de son ressort (école et cinéma, financement des transports pour les sorties, classes découverte, interventions des ETAPS, mise à disposition de la ludothèque pendant le temps scolaire, spectacles de Noël….). Exemple suivant : le projet de l’aménagement des 4 places et la soi-disant absence de concertation avec les commerçants… Quelques points afin de remettre l’église au milieu du village : 4 réunions de concertation, un manager de centre-ville au contact quotidien avec les commerçants, des outils de communication ciblés et pertinents, une surface globale des terrasses qui augmente de 20% sur la place Maurice Faure, une consolidation des marchés du vendredi et du dimanche réalisée en étroite relation avec les délégués des marchés, un renforcement des animations et des événements dans le centre ancien… Sur bien d’autres sujets encore, l’opposition fait montre de sa mauvaise foi. La majorité municipale travaille, propose et fait des choix sur la base des priorités légitimes correspondant à ses engagements envers les Romanais. Du côté de l’opposition municipale, quand il s’agit de contribuer au débat par des propositions concrètes au service des citoyens, le vide s’instaure…

Les commentaires sont fermés

Article suivant : UNE VILLE MIEUX GÉRÉE