À ne pas confondre ….

Posté dans général le 30 mai 2017

L’opposition se fige dans un temps révolu qui ne correspond en rien avec l’évolution des attentes de nos concitoyens, de nos associations, de nos entreprises, de nos investisseurs et de l’ensemble de nos partenaires. Sans tomber dans les travers de l’immédiateté, la réactivité s’impose comme une donnée non négociable, voire exigée par une population à laquelle nous nous devons de donner satisfaction.
C’est un enjeu d’attractivité pour une ville et chacun s’accorde à promouvoir le développement d’actions qui contribuent à la modernisation de la vie publique. Il faut vivre avec son temps et anticiper les mutations.
Pour l’ensemble de ces raisons nous avons multiplié les espaces dédiés à l’expression des Romanais et favorisé l’écoute. Les conseils de quartier sont au nombre de huit et couvrent l’ensemble de la ville. Le site internet propose à la population, au travers de la “boîte à idées”, un espace de propositions  à la collectivité. Il est particulièrement utilisé et nombre de propositions sont en cours de concrétisation.
Le service “Allô Madame le Maire” est plébiscité. Les permanences sans rendez-vous, chaque premier vendredi du mois, permettent de recueillir les demandes et propositions de la part de tout citoyen. Chaque projet d’investissement fait l’objet de réunions d’informations et d’échanges. L’opposition en est la grande absente, charge à elle de s’adapter à la modernité.

Le conseil municipal est un organe délibérant. Ces mêmes conseils municipaux sont précédés de commissions permettant de discuter les délibérations qui seront soumises aux votes. Force est de constater que l’opposition y brille par son implication homéopathique pour certains. En conclusion, le conseil municipal ne saurait être une version de “Au théâtre ce soir” pour une opposition animée et engoncée par ses divisions internes et sa guerre des chefs.

Ajouter un commentaire


obligatoire

obligatoire, non publié

facultatif

Obligatoire : anti spams

Article précédent : Des engagements tenus