Des engagements tenus

Posté dans général le 22 mai 2017

Depuis avril 2014, la majorité municipale a préféré la constance de l’effort à la surenchère politique. En reprenant une ville dont tous les voyants étaient au rouge, seules l’audace et la ténacité nous ont permis d’éviter la faillite financière d’une ville empêtrée dans les prêts toxiques. Notre action a permis à la ville de Romans-sur-Isère de se positionner comme première ville de France à sortir de la dette toxique. Plus encore, Romans-sur-Isère a été la seule ville à mener une négociation permettant de se désendetter. Depuis 2014, les dotations de l’État baissent massivement. Nombre de collectivités ont fait le choix d’activer le levier fiscal pour compenser. Une fois encore, Romans-sur-Isère se distingue en respectant l’engagement de ne pas augmenter les taux d’imposition tout en développant l’investissement.
Nous avons fait le choix d’une démarche entrepreunariale qui nous a permis de faire des économies de fonctionnement et de relancer l’investissement qui a tant fait défaut pendant des décennies. Une meilleure organisation, une meilleure gestion et une volonté d’attribution équitable des subventions. Était-il normal de laisser cinq associations absorber près d’un million d’euros de deniers publics ? À ces choix courageux, l’attractivité fait son œuvre. La relance économique est là, les investisseurs viennent en confiance dans une ville qui gagne en sécurité, en propreté, en aménagements.
Le chantier de la redynamisation du centre ancien est enclenché. Il demande courage, rigueur et constance pour inverser un déclin opéré depuis plus de 20 ans. Seule la volonté commune en assurera la réussite. Fort de votre confiance, ce bilan de mi-mandat se distingue par la preuve des engagements tenus. À ces engagements tenus s’ajoute une démarche qui nous mène au-delà avec des réalisations portées par des partenaires privés nous permettant d’aller plus vite, plus loin pour une fierté partagée d’une ville qui se modernise.
Marie-Hélène THORAVAL
Maire de Romans-sur-Isère

Ajouter un commentaire

Vous devez être identifié pour poster un commentaire.

Article suivant : À ne pas confondre ….