La gauche en cessation d’activité…

Posté dans général le 23 novembre 2017

Après tant d’années au pouvoir, disposant des pleins pouvoirs pour mener la politique de développement de la ville de ROMANS qui nous a conduit dans le mur à bien des égards, l’opposition socialiste plurielle aux multiples sensibilités ne parvient toujours pas à délivrer un soupçon de cohérence dans ses propos. Les dissensions internes n’ont d’issues que la critique et une inexorable focalisation sur le Maire. Les années d’expérience pouvaient laisser entendre voire espérer des propositions constructives que la majorité eut été à même de prendre en compte. Malheureusement, il nous est imposé de subir le sempiternel matraquage gauche droite dont nos concitoyens n’ont que faire. On peut s’interroger sur les concentrés fallacieux d’une argumentation pour le moins cocasse. Le raisonnement est somme toute assez simpliste et se décline de la manière suivante : lorsque les actions menées par la majorité s’inscrivent dans le développement à long terme, l’opposition crie au manque de vision qui finalement s’avère être le sien. À l’inverse, lorsqu’une réalisation s’établit dans le court terme, « ce n’est pas de chance », ce projet était prêt mais ils n’ont pu le mettre en œuvre. On ne sait s’il faut considérer cet état d’esprit comme relevant d’une mémoire courte ou de l’amateurisme. Ce qui est certain, la majorité municipale actuelle tient ses engagements et va même au-delà des promesses électorales. Romans est une ville qui revit et gagne en notoriété positive chaque jour. La fréquentation touristique l’a clairement confirmé l’été dernier, la sécurisation de la ville et les aménagements permettent des animations inenvisageables auparavant et, enfin, des finances saines ont permis d’éviter la faillite à laquelle l’ancienne majorité nous conduisait inexorablement.

Les commentaires sont fermés

Article précédent : L’espoir est permis