Romans, « Serial innovateur »

Posté dans général le 19 mars 2018

Faire mieux avec moins : tel est le défi de Romans et plus globalement de l’ensemble des collectivités territoriales secouées par le désengagement de l’État et le contexte budgétaire global. Il s’agit d’un challenge périlleux mais accessible… à condition d’utiliser les bons ingrédients. En l’occurrence, l’inventivité, l’observation, la persévérance et la ténacité sont des vertus essentielles pour nous donner les moyens de nos ambitions.

Fidèle à sa réputation de « serial innovateur », la Ville de Romans s’est illustrée en 2017 en introduisant un dispositif unique en France : « La prime d’intéressement à la performance collective ». Si le terme apparaît complexe, le procédé l’est beaucoup moins et résulte d’un constat simple inspiré du monde de l’entreprise. Dans la sphère privée, les salariés travaillent pour que l’entreprise produise un chiffre d’affaires et perçoivent en conséquence un bonus sur la base de ce résultat. À la différence du secteur privé, la collectivité génère de la satisfaction pour ses administrés mais ceux qui œuvrent pour fournir ce contentement ne voient en aucun cas leurs efforts rétribués s’ils ont fourni un travail de qualité. Du moins pas avant que la Cité de Jacquemart ne s’en mêle !

Depuis lors, la « Prime de performance collective » instaurée à Romans permet à ses agents de se partager une enveloppe de 130 000 € (soit potentiellement 215 € pour les quelque 600 techniciens de la municipalité) en cas d’atteinte des objectifs de satisfaction fixés. Indexée sur l’assiduité, cette prime présente le double intérêt de réduire un absentéisme qui coûte plus de 1,5 million d’euros chaque année. Résultats ? 3 647 jours d’absences en moins, soit une économie de 510 000 € pour la commune et un taux qui tend à s’aligner sur celui du secteur privé.

En somme, le processus satisfait tout le monde puisqu’il est à la fois heureux pour les usagers (dont la satisfaction conditionne la délivrance des primes), motivant pour les agents (qui voient enfin leurs efforts salués comme il se doit) et bénéfique pour la collectivité (qui économise plusieurs centaines de milliers d’euros). Qui plus est, ces économies substantielles permettent de dégager des sommes conséquentes investies par la suite dans les projets d’envergure qui dessinent le Romans de demain.

Au-delà des résultats, salués à l’échelle nationale, ce mécanisme illustre que la volonté et la créativité, saupoudrées de bon sens, peuvent servir de terreau à des projets innovants. C’est en tous cas dans cette optique que se place la majorité municipale depuis plus de quatre ans, mettant la satisfaction de l’usager au cœur de ses préoccupations et l’avenir de la Ville au centre de ses résolutions.

Marie-Hélène THORAVAL

Maire de Romans-sur-Isère

Ajouter un commentaire

Vous devez être identifié pour poster un commentaire.

Article précédent : #FIERSDEROMANS